DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      
Georgios Papagiannis, un nouveau grec sur le Rocher

Georgios Papagiannis, un nouveau grec sur le Rocher

L’AS Monaco est heureuse d’annoncer la signature pour la prochaine saison du pivot international grec Georgios Papagiannis (2m20, 27 ans) en provenance du Fenerbahçe, où il vient d’y passer la dernière année. Il y a notamment remporté le titre de champion, la Coupe de Turquie, et atteint le Final Four d’Euroleague. Un renfort de poids qui vient compléter le secteur intérieur de la Roca Team et qui dispose d’un profil capable de shooter à longue distance. Le Grec s’est qualifié pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 avec sa sélection nationale lors du dernier TQO. Une tunique qu’il partage avec un certain Nick Calathes, lui aussi futur Roca Boy. Un duo qui était déjà ensemble à Istanbul sous les couleurs du Fenerbahçe.

L’an dernier en Euroleague, Georgios Papagiannis tournait à 5,7 points dont 48,8% à trois points et 3 rebonds de moyenne en 16 minutes. Le Grec a été le 13ème choix de la Draft NBA en 2016 et a disputé 39 rencontres dans la grande ligue des Etats-Unis. Il est un enfant du Pana, lui qui a fait l’essentiel de sa carrière au sein du club géant vert, avec 7 saisons passées au Panathinaikos. Il apportera son expérience du très haut niveau, et son savoir-faire au sens du collectif.

Bienvenue à Georgios Papagiannis, nouveau joueur de l’AS Monaco !

Georgios, pourquoi as-tu décidé de venir à Monaco ? 

Mon ambition première est de jouer dans des clubs qui ont des objectifs élevés. Et c’est le cas en venant ici. Les dirigeants de Monaco m’ont approché de manière à me montrer qu'ils me voulaient beaucoup et qu'ils étaient un club avec des objectifs élevés et l'ambition de gagner l'Euroleague. L'approche du président du club a également été très importante pour moi. Après cela, ma décision a été très claire, et je savais ce que je voulais faire.

Que penses-tu de la Roca Team et de son projet ? 

La Roca Team a été l'une des meilleures équipes d'EuroLeague ces dernières années. Le projet est toujours de viser la première place de la compétition à laquelle l'équipe participe, donc je suis vraiment heureux de faire partie de ce groupe. Je pense qu’ensemble, nous pouvons réaliser de grandes choses. C’est une expérience que j’ai hâte de débuter.

Est-ce que gagner l'Euroleague est possible pour un jeune club comme Monaco ? 

Comme je l'ai mentionné dans ma réponse précédente, Monaco a été un grand concurrent de l'EuroLeague ces dernières années. Il ne lui manquait plus que quelques étapes pour conquérir ce trophée. On le sait, il s’agit de la compétition la plus difficile qui puisse exister, et de nombreuses équipes peuvent l’emporter. En tout cas, ce roster est réuni pour y parvenir.

Tu vas retrouver Nick, avec qui tu as joué au Fener et maintenant avec l'équipe nationale grecque. Parle-nous de votre relation ? 

Comme vous pouvez l'imaginer, partager le terrain avec Nick pendant tant de saisons signifie quelque chose en soi, et c’est très important pour moi. Notre relation est excellente sur le terrain et en dehors. Nick est un grand coéquipier et un leader qu'il faut avoir dans son équipe. Je suis très excité à l'idée de le retrouver avec de nouveaux partenaires à nos côtés.

Fenerbahçe et Monaco se sont livrés une terrible bataille en playoffs. Quels sont tes souvenirs ?

Nous nous attendions à une série difficile, car Monaco avait terminé troisième de la saison régulière et avait l'avantage du terrain. Mais je vais vous raconter le moment le plus fort qui m'a marqué. La dernière possession de balle qui nous a permis de nous qualifier pour le dernier carré après une série très disputée. Monaco a deux fois eu des balles de match, mais nous avons défendu avec une haute intensité, en y laissant tout sur le terrain. En tant que basketteur, c’est forcément un souvenir qui restera gravé.

Que peux-tu nous dire de ta dernière saison avec Fenerbahçe ? 

C’était une saison réussie. Je commencerai par dire cela. Nous avons réalisé le doublé en Turquie, ce qui était l'un de nos principaux objectifs, et nous avons obtenu notre billet pour le Final Four. Je suis extrêmement fier et heureux d'avoir fait partie de ce club historique et surtout de ce groupe de gars. C'est notre relation mutuelle qui nous a permis de revenir plus forts après des défaites difficiles. On a toujours su se relever tous ensemble, et faire preuve d’une belle cohésion.

Quels sont tes souvenirs du Final Four ? Est-ce un rêve pour tous les joueurs qui participent à cette compétition ? 

C’était mon premier Final Four alors forcément, c’est un moment que je retiens. Je suis extrêmement fier d’avoir pu participer à cette cérémonie spéciale du basket-ball européen. Bien sûr, c'est un rêve pour tous les joueurs et surtout une réussite pour tous les basketteurs. En espérant pouvoir faire mieux dans les saisons qui suivent ici à Monaco.

As-tu parlé à l'entraîneur Sasa Obradovic et à Oleksiy Yefimov, le directeur général ? 

Oui, j'ai pu échanger avec eux. Ils m'ont accueilli dans l'équipe et j'attends de les rencontrer en personne pour commencer notre aventure commune. Il y a tout pour que ce projet commun soit une réussite.

Quels sont tes objectifs en venant à Monaco ? 

Mes objectifs sont toujours les mêmes, peu importe où je suis. En venant à Monaco, ce sera identique. Réussir dans toutes les compétitions auxquelles mon équipe participe, apporter mon expérience, et tout faire pour tirer le groupe vers le haut.

En tant que joueur ayant joué en NBA, quelle est la différence pour toi entre la NBA et l'Euroleague ? 

L'une des différences est l'espacement du terrain. L'espacement pour qu'une équipe puisse opérer en attaque est crucial puisqu'il n'y a pas de violation des 3 secondes pour la formation défensive.

Et maintenant, que pouvons-nous te souhaiter pour cet été ? Peut-être une finale contre la France aux Jeux Olympiques… 

Oui, j'aimerais beaucoup, ce serait un beau clin d’oeil du destin. Nous avons fait le premier pas en obtenant notre qualification pour les Jeux olympiques après tant d'années. Maintenant, notre objectif est de donner le maximum d'efforts pour faire de notre mieux pour notre pays. Nous avons quelques jours pour nous préparer au plus grand événement sportif de cette planète. Les Jeux olympiques sont spéciaux, surtout pour nous qui venons de Grèce.