LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      
Un game 3 charnière à l'Adidas Arena

Un game 3 charnière à l'Adidas Arena

Game 3, certainement le plus important de cette série. La rencontre charnière. Celle qui permet de faire la bascule. Encore plus après le résultat lors du match 2 jeudi soir à Gaston-Médecin (défaite de la Roca Team 70-77). Paris est revenu à hauteur, et semble avoir repris le dessus dans les têtes en ayant récupéré l’avantage du terrain. D’autant plus que les Roca Boys ont fait les montagnes russes, sans jamais se montrer convaincants. Mais il ne faut pas oublier que la troupe de Sasa Obradovic n’est jamais aussi forte que lorsqu’elle se retrouve au pied du mur. Rendez-vous est pris demain dans la sublime et flambante Adidas Arena demain soir à 18h30. Qui se retrouvera à mener 2-1 dans ces finales ? Qui prendra une sérieuse option sur le titre ? Premiers éléments de réponse dans à peine plus de 24 heures. 

Le programme de la finale 
 
Au meilleur des  cinq manches. Monaco et Paris sont dos à dos 1-1
Episode 1 : Monaco - Paris : 90-80 
Episode 2 : Monaco - Paris : 70-77 
Episode 3 : ce dimanche 9 juin à 18h30, Adidas Arena à Paris. 
Episode 4 : mercredi 12 juin à 21h05, Adidas Arena à Paris. 
Si nécessaire, Epilogue :14 juin à 21h05, salle Gaston-Médecin. 

Le point sur l’effectif 

Pour John Brown III, difficile d’imaginer un retour lors de ces finales. L’ailier-fort US et taulier de la défense asémiste n’est toujours pas revenu à l’entraînement. En ce qui concerne Donatas Motiejunas, tout se fait au jour le jour, lui qui avait été touché au péroné lors du match 1 face à Bourg-en-Bresse. Il y a de grande chance pour le voir revenir sur le terrain au sein de la capitale, lui qui s’est  Un facteur non négligeable quand on sait à quel point il a pu se montrer précieux lors de ces deux derniers mois. Et l’impact positif qu’il dégage sur le collectif. 

La Roca Team a pris le chemin des airs aujourd’hui 

Une séance vidéo a eu lieu hier à 17h30, avec un peu de récupération par la suite. Puis aujourd’hui un entraînement léger suivi du traditionnel point presse. Le groupe a mangé ensemble avant de prendre la direction de l’aéroport de Nice et de s’envoler pour la capitale. Ils prendront leurs repères pour la première fois dans la Adidas Arena demain en fin de matinée.

La Roca Team doit réagir 

Tout le monde était mécontent à la sortie de ce game 2 jeudi soir du côté de Gaston-Médecin. Sasa Obradovic et ses hommes sont pleinement conscients d’être passés à côté de leur sujet, et de ne pas avoir mis les ingrédients nécessaires pour espérer faire le break. Surtout que Paris fut totalement transcendé par rapport à l’opus initial, et a montré toutes ses qualités dans le sillage de son duo d’enfer composé de Nadir Hifi et T.J. Shorts. Les Roca Boys n’ont qu’un seul mot d’ordre à la bouche : réagir en ne faisant qu’un, et surtout récupérer l’avantage du terrain dans ces finales. 

2ème match perdu en play-offs pour les Roca Boys depuis deux ans 

On avait laissé les champions en 2023 sur un sacré sentiment d’invincibilité, puisqu’ils avaient été champions de France l’an dernier à Roland Garros face aux Mets 92 sans perdre une seule rencontre. La série s’est poursuivie jusqu’au match 2 des demies cette année. Bourg-en-Bresse était venu s’imposer à Gaston-Médecin, avant que Paris ne l’imite parfaitement il y a deux jours. Une deuxième défaite donc en play-offs cette année pour l’ASM. 

La Adidas Arena joyau du Paris Basket mais aussi des Jeux Olympiques de Paris 2024 

Le 11 février dernier, la magnifique salle de l’Adidas Arena située Porte de la Chapelle à Paris a été inaugurée. Une salle qui est le joyau du Paris Basketball et qui peut accueillir jusqu’à 8 000 places. Elle accueillera également les épreuves olympiques de badminton et de gymnastique rythmique lors des JO. Avant de recevoir le para-badminton et le para-haltérophilie lors des Jeux Paralympiques. 

Une grande première pour la Roca Team à l’Adidas Arena 

Fait assez rare pour le souligner, les Roca Boys n’ont jamais affronté Paris dans la même salle ces trois dernières saisons. En mars 2022, c’était du côté de l’Accor Arena, puis en octobre 2022 dans le temple du tennis à Roland-Garros pour une grande première dans l’ère du basket moderne. Et enfin à la Halle Carpentier cette année au mois de janvier. Dorénavant, il faudra toujours se rendre du côté de la Adidas Arena pour voir la Roca Team affronter le Paris Basketball. Avec du spectacle à gogo. 

Revanche de la Leaders Cup pour une suprématie nationale

En six confrontations en championnat, Paris n'était jamais parvenu à battre la Roca Team avant la Leaders Cup. Le club de la capitale y est parvenu pour la première fois au mois de février dernier en demi-finale de la Leaders Cup à Saint-Chamond (98-93). À seize secondes du gong, le meneur feu follet de Paris Basketball T.J. Shorts, auteur de 23 points et 5 passes, donna un avantage décisif (96-90) à son équipe. Prise de court en défense, la Roca Team avait manqué de souffle dans les derniers instants. Mike James (18 points), Elie Okobo (15), Alpha Diallo (13), Yakuba Ouattara (11) et Donta Hall (10) avaient été les meilleurs marqueurs monégasques.

Le match dans le match : Les gâchettes Elie Okobo et Nadir Hifi 

C’est un duel qui sera à suivre de très près. Les deux meilleurs sixièmes hommes du championnat de France, sans la moindre contestation possible. Nadir Hifi pour Paris qui a remis les siens d’aplomb lors du game 2 avec ses 24 points inscrits. Elie Okobo de l’autre qui est toujours aussi dur à défendre lorsqu’il attaque le panier, et qui fait parler son talent depuis le début des play-offs. Un match dans le match qui aura toute son importance lors du game 3 demain soir. Nadir Hifi tourne à 16,4 points de moyenne contre 15,5 pour Elie Okobo lors de ces play-offs de Betclic Elite. À la différence que le Monégasque crée beaucoup plus puisqu’il distille 4,3 passes en moyenne contre seulement 1,7 passes pour le Parisien. 

Les déclas d’avant match 

Sasa Obradovic (entraîneur de la Roca Team) : « Je m'attends à un match très différent du précédent. En premier, en tant qu'équipe, en tant qu'organisation, nous devons respecter les gens qui nous soutiennent,  donner notre maximum. Ce n'est pas ce qu'on a vu lors du match précédent. Je ne vais pas m'étendre sur les raisons, je m'attends à la meilleure réaction des gars. Ce ne sera pas facile bien sûr car nous jouons à l''extérieur, mais plusieurs fois cette saison nous avons connu cette situation du « must win ». Faire mieux des petites choses, s'adapter à leur tactique, leur tactique qui est très claire depuis le début. Ils commettent beaucoup de fautes, l'arbitre ne peut pas siffler toutes les fautes qu’ils commettent, c'est ainsi qu'ils trouvent leur rythme, on n'a pas fait la même chose. J’espère que les arbitres prendront en compte ce problème et je constate aussi que Paris commet un nombre important de violation des 3 secondes qui ne sont pas sanctionnés. Je ne comprends pas comment des arbitres de cette qualité ne voient pas cela, chaque fois que Kratzer est dans la peinture, ce sont des violations de plus de 5 secondes. Mais la réaction doit d'abord venir de nous, la façon dont nous approchons la rencontre. Nous devons être beaucoup plus dur, en attaque, en défense, être plus physique, courir mieux. Nous avons plus de talent, à nous de le démontrer sur le parquet. Au match précédent, c'est le travail qui a battu le talent.  Donatas ? Il s'est entrainé avec nous, nous allons voir,  ce n'est pas facile de jouer quand on ne se sent pas à 100%, mais Donatas est un gros caractère, je pense qu'il va essayer. Pour John ? C’est plus compliqué, c'est plus non que oui. »

Matthew Strazel (meneur de la Roca Team) : « On est revanchards, pas forcément par rapport à eux, mais surtout par rapport à nous, à la prestation livrée. Au manque d’envie dont nous avons fait preuve, le manque d’agressivité et d’envie. On veut montrer un meilleur visage. JB III et Donatas ? On a réussi à faire sans eux et on peut encore continuer à le faire. Il y a beaucoup de choses qu’on peut se reprocher, avec en plus tous les petits détails qui comptent. À commencer par mettre des shoots d’entrée de match pour se mettre en confiance. On veut prouver que le visage du game 2 n’est pas le notre, que nous ne sommes pas suffisants, et qu’on veut aller chercher ce titre. On doit faire le job dans l’envie et l’agressivité. Ce match 3 est charnière, le vainqueur prendra une sérieuse option et ne sera plus qu’à 40 minutes du titre. »