LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      
Direction les demies pour la Roca Team

Direction les demies pour la Roca Team

La Roca Team valide son ticket pour les demi-finales de Betclic Elite ! Victorieux de ce match 2, les Monégasques bouclent ce quart-finale face à l’ESSM Le Portel. Intraitables au Chaudron, avec 31 points d’avance au tableau d’affichage, les Roca Boys ont suivi le panache de Jordan Loyd (32 points), irrésistible au shoot et auteur de son record de points en championnat de France.

LE MATCH

Comme à l’aller, le staff monégasque doit faire sans Mike James et John Brown III. Terry Tarpey est toujours au soin concernant son ménisque., tandis que Mam Jaiteh ne reviendra pas avant les demi-finales, en cas de qualification. Le cinq de départ de Sasa Obradovic est donc le même qu’à l’aller à Monaco, avec Matthew Strazel, Jordan Loyd, Yakuba Ouattara, Jaron Blossomgame et Donatas Motiejunas.

Comme on en a pris l’habitude sur les matchs couperets, c’est Donatas Motiejunas, en patron, qui vient lancer le match côté Monaco. Deux paniers dans son registre bien rôdé, au poste par-dessus son vis-à-vis, et la Roca Team est sur les rails (2-4). Pour autant, Le Portel prouve que le match ne sera pas une mince affaire. Poussé par son public, les Nordistes enchaînent les bonnes défenses et séquences offensives abouties, pour repasser devant, dans une très chaude atmosphère (8-4). Jordan Loyd vient tout de suite remettre les choses au clair, avec le and-one et deux paniers à l’intérieur (10-11).

Au tour de Matthew Strazel de sortir de sa boîte, avec la flèche à 3-points et deux lancers, en allant chercher la faute en pénétration. Elie Okobo vient lui aussi démontrer son talent, avec le panier à mi-distance tout simplement imparable (12-18). Malgré la résistance du Portel sur cette entame de match, la Roca Team est bien aux commandes. Inarrêtable au drive, Alpha Diallo monte au panier pour la finition en force, avec la faute ! C’est converti sur la ligne des lancers. Alors que Donta Hall ajoute encore, les Monégasques ont réussi leur entame de match (15-23).

Au retour sur le parquet, c’est de nouveau Elie Okobo qui mène la danse, avec deux enchaînements gauche-droite jusqu’au cercle pour mystifier la défense stelliste. Ouvert derrière la ligne à 45 degrés, Jordan Loyd ne réfléchit pas pour décocher : ficelle ! Et Monaco prend 13 points d’avance en deux temps trois mouvements, le plus gros écart du match à ce moment-là (17-30) ! Après le temps-mort du Portel, l’ASM ne ralentit pas. Jaron Blossomgame trouve la faille à l’intérieur, et un Jordan Loyd décidément on fire s’offre un nouveau panier primé (21-35).

Et la gâchette ne s’arrête pas là ! Tout simplement irrésistible, le sniper envoie une nouvelle bombe longue distance, avant de rentrer aussi le heat check en première intention, en tout début de possession (21-38). Du corner aussi, pas de problèmes : Jordan plante encore, smooth comme on le connaît ! Quelle première mi-temps délirante du MVP des finales du championnat de France l’an dernier, déjà à 19 points au compteur. Jaron Blossomgame et Donatas Motiejunas creusent encore l’écart, qui dépasse désormais la vingtaine (25-45).

Les Portelois ne lâchent pas, et font un rapproché avec des tirs primés de Di Leo et Diawara, tandis que de longs arrêts de jeu et fautes techniques ont tendance à déconcentrer l’équipe. Elie Okobo score, mais Fleming Jr. remet les Nordistes à dix points à la pause (37-47).

Décidément, il est intenable… Dès le retour des vestiaires, Jordan Loyd rallume la mèche, au floater et évidemment à 3-points ! Avec la faute sur son panier, Matthew Strazel permet à Monaco de garder son avance autour de la dizaine. Il faut bien ça, car en face les hommes d’Eric Girard sont loin de s’avouer vaincus. Di Leo encore plante de loin, et pousse Sasa Obradovic à prendre un temps-mort, au cœur du troisième quart-temps (48-57).

De retour sur le parquet, la Roca Team accélère. Hors de question de se laisser surprendre et jouer un match 3 indécis. Plus agressifs, plus tranchants, les Monégasques attaquent le cercle et provoquent des fautes. Jaron Blossomgame ajoute encore sur la ligne des lancers, avec un beau 4/4, tandis que Jordan soigne ses stats. Alors que ça faisait déjà quelques minutes qu’on n’avait pas vu un joli panier, Elie Okobo régale avec la bombe depuis le logo !! Capitaine Yakuba Ouattara en rajoute une couche de loin, et Jordan Loyd égalise son record de points en Betclic Elite sur un nouveau and-one. Les Roca Boys ont le match bien en main au moment d’aborder le dernier quart-temps (58-75).

Et quel meilleur manière de démarrer le dernier quart que par une énième bombe de la part de l’homme de la soirée ? Sur sa propre planète, Jordan Loyd trouve de nouveau la cible, à 3-points au buzzer (58-80). Et ça fait 32 points, pour nouveau career high en championnat de France ! Alpha Diallo, Donta Hall, Jaron Blossomgame, tous ajoutent encore au total monégasque. Le trou est fait. Matthew Strazel finit au contact et provoque la faute : c’est bonifié sur la ligne des lancers (61-87).

La fin de match est anecdotique au Chaudron. Elie Okobo rentre un joli dernier panier, tandis que Mohammad Amini fait son entrée. Six points de la part de l’Espoir, avec le dernier panier du match sur une interception et la finition de l’autre côté du terrain. Un apport de la part du jeune international iranien qui permet à la Roca Team de dépasser la barre des 100 points. Victoire avec 31 points d’avance à l’arrivée, les Roca Boys valident leur ticket pour le dernier carré du championnat de France ! On saura la semaine prochaine qui Monaco affrontera en demi-finale, puisque Nanterre et Bourg s’affrontent ce lundi pour un match 5 décisif.

ILS ONT DIT

Jordan Loyd (meneur de la Roca Team) : « Ce n’était pas si facile. Le plus important, ce n’est pas l’écart de points à l’arrivée. Ce qui compte, c’est qu’on ait joué de la bonne manière ce soir. On va construire sur ça pour la suite et les prochains matchs qui nous attendent. On a fait une belle année en championnat de France, on veut la conclure de la meilleure manière possible. Cela dépend de nous, on doit montrer notre meilleur niveau à chaque rencontre. Conserver le titre est la priorité, on ne peut pas finir cette saison les mains vides. »

Bastien Vautier (pivot du Portel) : « Evidemment, on savait que ce match n'allait pas être simple, Monaco est une grosse équipe. Malgré cette défaite ce soir, on reste très fiers de ce qu'on a fait tout au long de la saison. On a mal démarré, mais on a construit un vrai groupe. On est fiers de notre parcours ».

LA FICHE TECHNIQUE

Au Portel, au Chaudron, l’AS Monaco bat Le Portel 101-70 (23-15, 24-22, 28-21, 26-12)

Monaco : 35 tirs sur 57 (9/19 à 3-pts), 22 LF sur 28, 32 rebonds (Hall 8), 14 passes décisives (Okobo 4), 9 interceptions, 9 balles perdues.
La marque : Loyd 32, Okobo 16, Strazel 13, Blossomgame 12, Diallo 8, Amini 6, Motiejunas 6, Ouattara 3, Cornélie.

Le Portel : 27 tirs sur 58 (4/20 à 3-pts), 12 LF sur 15, 24 rebonds (Diawara 6), 16 passes décisives (Washington 5), 6 interceptions, 12 balles perdues.
La marque : Diawara 15, Vautier 14, DiLeo 10, Fleming Jr. 9, Maxhuni 8, Février 7, Gresham 5, Washington, Abouo, Le Carrer.