LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      
Une entrée en matière réussie pour la Roca Team

Une entrée en matière réussie pour la Roca Team

La Roca Team a fait le boulot. Sans Mike James et John Brown III diminués, et Mam Jaiteh qui a le nez cassé, elle a joué tout en contrôle pour son entrée dans les play-offs de Betclic Elite. En face, Le Portel n’a pas réussi à tenir le rythme. Ce fut une prestation collective aboutie de la part des hommes de Sasa Obradovic qui ont fini par s’imposer de 7 points (85-78). La deuxième manche de ce quart de finale aura lieu samedi dans le Chaudron. À noter, l’autre information de la soirée repose sur le fait qu’Elie Okobo et Matthew Strazel ont été sélectionnés dans le groupe élargi des 19 en équipe de France pour les JO de Paris 2024. Bravo à nos deux Roca Boys ! 

LE MATCH 

Exit la frustration de ce fameux game 5 face au Fenerbahçe synonyme de non qualification au Final Four et de crève-coeur (défaite 79-80 AP). La Roca Team doit maintenant se lancer à corps perdu dans ces play-offs de Betclic Elite avec la ferme intention de conserver son titre de champion de France. Yakuba Ouattara et les siens veulent et se doivent de réaliser le back to back. Afin de ne pas terminer sur une saison blanche. 

Pour cette première manche de leur quart de finale, les Roca Boys se voient opposés à la surprenante formation du Portel. Ils sont les grands favoris. Mais Sasa Obradovic doit faire sans Mike James, sans John Brown III, sans Mam Jaiteh et sans Terry Tarpey. C’est donc avec 9 joueurs professionnels sur la feuille de match qu’il devra jongler. Et le jeune espoir plein de belles promesses Mohammad Amini. Son cinq de départ est composé de Matthew Strazel, Jordan Loyd, Yakuba Ouattara, Jaron Blossomgame et Donatas Motiejunas. 

Monaco rentre sérieusement dans sa rencontre avec un Donatas Motiejunas toujours aussi dominant dans la peinture, tout comme Jaron Blossomgame qui écrase un énorme dunk. Jordan Loyd ajoute un trois points et voilà que les Roca Boys prennent 6 points d’avance (10-4). Après cinq minutes de jeu, Le Portel est déjà dans la pénalité. 

Pour les visiteurs, Diawara garde les siens dans la partie avec 6 points inscrits sur les 8 de son équipe (12-8). Jaron Blossomgame omniprésent physiquement ne tremble pas sur la ligne des lancers, mais Diawara encore lui, répond dans la foulée (14-10). Alpha Diallo est trouvé seul à trois points et fait mouche. Tout comme Petr Cornelie qui donne 10 points d’avance à l’ASM (20-10). Eric Girard prend un temps-mort. 

Alpha Diallo domine athlétiquement et y va de son and one. Le Portel a beaucoup de mal à résister physiquement, même si Vautier parvient à prendre le dessus sur Donta Hall (23-12). La Roca Team poursuit sur son rythme. Donta Hall apporte sa belle vision du jeu pour servir Elie Okobo qui claque un gros dunk. À la fin de ce Q1, 10 points d’avance pour l’ASM (26-16). 

Le collectif monégasque rayonne des deux côtés du terrain, et livre une prestation très sérieuse. Alpha Diallo est partout, Petr Cornelie est bondissant, et Donta Hall se montre le plus dominant sous le cercle pour écraser un dunk. Mais en face, Le Portel ne veut pas abdiquer pour autant, et reste dans les clous autour de cette barre des 10 points grâce à Washington (33-23). 

Petr Cornelie signe une première mi-temps de très bonne facture, avec de nouveau un panier longue distance. Mais Diawara est toujours aussi présent pour ses coéquipiers. Grâce à Donatas Motiejunas, Monaco garde 11 points d’avance (38-27). Les Roca Boys accélèrent avec encore Jaron Blossomgame et Donatas Motiejunas. Ils donnent 15 points d’avance à leurs coéquipiers (45-30). 

Maxhuni stoppe cette série pour Le Portel en réglant la mire derrière l’arc, mais Donatas Motiejunas est dans la lignée de ses play-offs Euroleague. Le pivot lituanien est en feu et régale une fois de plus à trois points (48-33). Il en est déjà à 16 points marqués au cours de ce premier acte. À la pause, les Roca Boys comptent finalement 17 points d’avance (53-36).

Au retour des vestiaires, Sasa Obradovic fait le choix de revenir avec un cinq de départ légèrement différent. Elie Okobo prend la place de Matthew Strazel légèrement touché à la cheville. À ses côtés, il y a Jordan Loyd, Yakuba Ouattara, Jaron Blossomgame et Donatas Motiejunas.

Pas le moindre panier n’est inscrit pendant deux minutes lors de ce troisième quart-temps. Jusqu’au moment où Elie Okobo fait jouer son talent pour s’élever plus haut que tout le monde (55-36). Le Portel n’a pas de solution, et se montre très maladroit. Vautier tente de sonner la révolte en montant au dunk ligne de fond (55-38). Mais son vis à vis Donatas Motiejunas respire le basket. Il envoie son compère Jaron Blossomgame au alley-top (57-38). 

Ce duo fonctionne très bien dans la raquette, avec un Jaron Blossomgame qui prend une nouvelle fois le dessus sur ses adversaires. Fevrier plante à longue distance mais Jaron Blossomgame est juste injouable, jouant des muscles sur chaque action (61-43). Ce troisième quart-temps est sans rythme des deux côtés. Mais c’est ce qui fait les affaires de l’ASM qui en profite pour conserver son matelas d’avance. Le Portel ne parvient pas à profiter de la baisse de régime évidente des Monégasques. 

Elie Okobo plante un trois points qui redonne 19 points d’avance à ses coéquipiers. Avant qu’Alpha Diallo ne mette qu’un lancer sur deux (65-45). La barre des 20 points d’avance est atteinte pour la première fois dans cette partie. Finalement à l’aube des dix dernières minutes, les Roca Boys sont à 17 unités devant (67-50). 

Le Portel tente de presser tout terrain. Un choix qui porte ses fruits puisque les protégés d’Eric Girard reviennent à 12 points (67-55). Ce qui provoque le premier temps-mort pris par Sasa Obradovic dans cette rencontre après 31 minutes de jeu. Jordan Loyd met un seul lancer et Dileo rapproche un peu plus les siens, tout comme Vautier (69-59). Il n’y a plus que 10 points d’avance. 

La mauvaise série se poursuit. La Roca Team enchaîne les pertes de balle, et les visiteurs en profitent avec Février à trois points, et Vautier sous le cercle en transition. En 3’30 minutes, les Monégasques viennent de concéder un 14-2. Le Portel n’est plus qu’à 5 points, ce qui provoque la colère de Sasa Obradovic (69-64). Un second temps-mort est pris par le tacticien serbe. 

Elie Okobo joue de ses qualités en un contre un pour provoquer une faute et mettre ses deux lancers. La Roca Team se redonne un peu d’air, d’autant plus que juste après, son compère Jordan Loyd l’imite parfaitement (73-64). Mais Février est toujours aussi précieux pour Le Portel (73-66). Monaco en remet un peu plus défensivement, et resserre la vis. 

Février est toujours là avec une claquette pleine de malice avant que Yakuba Ouattara ne s’élève dans le corner pour la Roca Team (77-68). Les deux formations sont dans la pénalités pour ces 4 dernières minutes de jeu. Le Portel a totalement relancé ce dernier quart-temps, mais l’expérience asémiste va faire le reste. 

Jaron Blossomgame assure le show avec un panier tout en puissance ligne de fond, et juste après une interception pour faire monter Yakuba Ouattara au alley-oop. La Roca Team prend 11 points d’avance (81-70) et assure finalement ce succès en gérant le money-time. Au bout du compte, les hommes de Sasa Obradovic s’imposent de 7 points (85-78) et remporte cette première manche du quart de finale. Il faudra l’emporter samedi dans le Chaudron vert pour rallier les demies du championnat de France. 

ILS ONT DIT 

Sasa Obradovic (entraîneur de la Roca Team) : « Le plus important dans ce genre de match de play-offs, c’est de gagner. Ce n’est pas facile de jouer une rencontre quand on a l’impression que c’est déjà gagné. Il faut maintenant oublier cette rencontre, et voir qui on va pouvoir récupérer dans l’équipe. Il nous a manqué des joueurs importants, et Terry est encore absent pour un moment. Le Portel à la maison ne jouera pas comme ce soir. Il y aura beaucoup de rythme, de course. La seule chose que je vais demander à mes joueurs, c’est de les respecter davantage. C’est une équipe pour qui j’ai du respect, au vu leurs parcours cette saison. »

Eric Girard (entraîneur du Portel) : « J'ai une équipe jeune, qui n’a pas l'habitude des play-offs. En première mi-temps, mon équipe était trop résignée et perdante. A la mi-temps, il a fallu expliquer qu'on ne venait pas en touriste. On a montré de l'envie et l’agressivité au retour des vestiaires, ce qu'on a montré toute la saison. Finir 6e ex-aequo, avec 9 pros et face à de telles armadas, c'est une vraie réussite. On verra comment on va gérer la fatigue, l'accumulation pour la suite. » 

Matthew Strazel (meneur de la Roca Team) : « C’est important de prendre ce premier match, ça peut être piège mais on assure le principal au bout du compte malgré une décompression. Personnellement pour les Bleus ? Je suis super fier de faire partie de cette liste des 19. J’ai hâte d’être là-bas de voir comment ça se passe avec le groupe et essayer de grappiller une place si possible. »

Petr Cornelie (ailier-fort de la Roca Team) : « Le Portel a beaucoup mieux joué en deuxième période, et nous avons eu un moment de faiblesse également. C’est malheureusement quelque chose de récurrent cette saison. Il va falloir rectifier cela sur les rencontres à venir. C’est le genre d’avance qu’on ne peut pas dilapider. »

LA FICHE TECHNIQUE 

À Monaco, salle Gaston-Médecin, l’AS Monaco bat Le Portel 85-78 (26-16, 27-20, 14-14, 18-28)

Monaco : 29 tirs sur 53 (9/23 à 3-pts), 18 LF sur 27, 28 rebonds (Loyd 5), 20 passes décisives (Strazel 5), 4 interceptions, 10 balles perdues.
La marque : Motiejunas 17, Blossomgame 16, Diallo 12, Okobo 11, Loyd 10, Cornelie 9, Ouattara 7, Hall 3, Strazel. 

Le Portel : 31 tirs sur 66 (8/23 à 3-pts), 8 LF sur 13, 33 rebonds (Gresham 7), 16 passes décisives (Maxhuni 7), 5 interceptions, 12 balles perdues.
La marque : Février 15, Vautier 13, Washington 10, Diawara 10, Maxhuni 10, Abouo 8, Dileo 7, Fleming 2.