DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      
La Roca Team à la conquête de Bologne

La Roca Team à la conquête de Bologne

Quatre victoires d'affilée. Quatre grands moments de bravoure. Real Madrid (98-74), Anadolu Efes (80-78), Partizan Belgrade (85-70), Fenerbahce (76-69) : la Roca Team a gagné ce droit d'être parmi les équipes d'Euroleague à 60% de victoires (15 v, 10d). Une Roca Team flashée à la 5e place de la compétition reine européenne avant ce déplacement chez le 3e, la Virtus Bologne, le club historique d'Emilie-Romagne vainqueur de l'EuroCup 2022, et qui cette saison renaît totalement à l'ambition sur la plus grande scène européenne. Virtus  Bologne - AS Monaco : c'est une magnifique affiche de la 26e journée d'Euroleague qui se présente ce vendredi dans une Virtus Segafredo Arena à guichets fermés (20h30). Le Top 4 est dans la tête de tous les compétiteurs.

Récupération, préparation

Ce match en retard de la 18e journée de Betclic Elite remporté avec la manière (89-71) mardi soir face à l'ASVEL à Gaston-Médecin a permis d'évacuer le goût du revers à Bourg : la Roca Team présente un bilan exceptionnel (20 v, 2 d) en championnat, invaincue à la maison depuis 16 matches. Coach Sasa Obradovic a sciemment partagé les minutes face à l'ASVEL, dans la gestion d'un calendrier démoniaque. La Roca Team a dû disputer 4 rencontres en 7 jours et depuis mercredi matin, forcément, l'accent est mis autant sur la préparation du sommet à Bologne que sur la récupération pour les organismes. Heureusement, c'est avec un effectif au complet que Jordan Loyd et les siens préparent ce grand rendez-vous dans l'un des berceaux historiques du basket italien. Un jeudi habituel, veille de match à Gaston-Médecin : séance vidéo, entraînement matinal, mise en place, rendez-vous avec les médias, avant le déjeuner pris en commun. Et le départ pour Bologne programmé dans l'après-midi.

Bienvenue à Basket City

Bologne est aussi connu pour son université, fondée en 1088, la plus ancienne d’Europe, et pour être appelée « Basket City ». La rivalité entre la Virtus et la Fortitudo est l’une des plus farouches et les plus anciennes d’Europe, même si aujourd'hui la Fortitudo se bat pour retrouver l'Elite. La fondation de la Virtus remonte à 1928 et depuis le club a changé de nom vingt-deux fois ! Aujourd’hui, l’appellation complète est Segafredo Virtus Bologna. Segafredo, c'est le nom du sponsor, la célèbre marque appartenant au "roi du café" de la botte italienne, monsieur Massimo Zanetti, heureux propriétaire et mécène de la Virtus depuis 2016. Si le café italien est sans doute le meilleur au monde, la Virtus de Massimo Zanetti s'est mise en tête de reconquérir l'Europe du basket. L'apogée de la gloire se situa au cours de la période 1996-2000 avec le coach Ettore Messina à la baguette, Manu Ginobili, Predrag Danilovic et Antoine Rigaudeau sur le parquet, et deux Euroleague accrochées au palmarès. La chute fut brutale avec une première descente, puis une autre en 2016, avant la vraie renaissance et une 1ère victoire en 2019 en BCL. Longtemps, la Virtus joua l'Europe au Madison (6.000 places), la vieille salle mythique du centre-ville. Désormais, la Virtus reçoit à la Virtus Segafredo Arena (9,980 sièges), à l'intérieur du pavillon 5 de la grande foire de Bologne, en attendant l'inauguration d'une nouvelle salle toute neuve de 10.000 places prévue à l'horizon 2025.

La Roca Team sait voyager

La Virtus affiche un bilan exceptionnel de 11 victoires et 1 défaite à domicile, seul le Real (13-0) et le Barça (12-1) ont fait mieux. La Roca Team affiche le 6e meilleur bilan de l'Euroleague à l'extérieur (7 victoires, 6 défaites). La dernière victoire sur le parquet de l'Anadolu a confirmé cette capacité des Roca Boys à tenir le cap dans toutes les circonstances. 

La Virtus a battu le Partizan

Vendredi dernier, l'équipe de Luca Banchi, l’ancien coach de la SIG Strasbourg, 5e de la Coupe du monde 2023 à la tête de la Lettonie a mis le feu à la Virtus Segafredo Arena en prenant le meilleur dans les dernières secondes sur le Partizan Belgrade (88-84). Le meneur danois Iffe Lundberg a terminé avec la meilleure évaluation de la rencontre (26), avec un 6/6 aux tirs à 2-pts, 2/4 à 3-pts (20 points). L'arrière international français Isaia Cordinier a terminé à 12 pts et 5 rebonds, auteur notamment d'un panier en équilibre très spectaculaire sous le cercle dans le money time. Iffe Lundberg et Elie Okobo présentent le point commun d'avoir tous les deux portés le maillot des Phoenix Suns.

Elie Okobo est chaud

Le numéro 0 de la Roca Team est invaincu en Euroleague depuis son retour de suspension (4 matches, 4 victoires). De surcroit, Elie tourne à 15 points et 3,3 passes de moyennes sur les trois dernières journées. Avec une belle agressivité des deux côtés du terrain et un 13/15 aux lancers, produit des fautes provoquées. Elie is back, pour le plus grand bonheur des fans. 

Belinelli comme le bon vin

Face au Partizan, Marco Belinelli (20 points, 5/13 à 3-pts) a tout renversé de loin... L'ancienne star NBA de la Virtus, 37 ans, a shooté une fois à 2-pts et 13 fois à 3-pts. Belinelli, qui a disputé pas moins de 14 saisons en NBA, tourne à 14,5 pts, 40,7% à 3-pts. Le natif de Bologne, revenu dans son club de coeur en 2020, est comme le bon vin italien, il vieillit bien. Il réalise cette saison sa meilleure marque au scoring de sa carrière en Euroleague qui avait débuté avant la NBA de 2002 à 2007 avec la Virtus et la Fortitudo Bologne. La saison passée, Marco Belinelli tournait à 10,0 pts de moyenne en Euroleague. Il tente cette saison en moyenne 7,36 tirs à 3-pts par match.

La Virtus cartonne en championnat

En Lega A italienne, la Virtus reste sur un succès écrasant (100-61), dimanche sur le parquet de Trieste. Trieste avait pourtant remporté le premier quart temps (25-21) avant que la Virtus change de braquet. Luca Banchi a partagé les minutes avec une marque très équilibrée, le pivot croate Ante Zizic terminant meilleur marqueur (15 pts, à 6/6 aux tirs), plus 7 rebonds captés. Au classement, la Virtus est 2e (14 v, 5 d), derrière la surprenante équipe de Brescia (15 v, 4 d) et devant le grand rival milanais (13 v, 6 d).

Mam Jaiteh retrouve la Virtus

Vainqueur avec la Virtus de l'EuroCup 2022, sacré MVP de l'EuroCup cette année, Mam Jaiteh, qui a passé deux saisons en Emilie-Romagne (2021-23), a marqué l'histoire du club bolognais. Lors du match aller à Gaston-Médecin (59-83), Mam, qui revenait de blessure, n'était pas entré en jeu. Il s'agira donc demain soir de son premier duel disputé face à son ancien club. Parmi ses coéquipiers de la saison passée : Isaia Cordinier, Iffe Lundberg, Marco Belinelli, Alessandro Pajola, Ognjen Dobric, Tornike Shengelia, Daniel Hackett, Bryant Dunston, Achille Polonara, Awudu Abass... Quasiment toute l'équipe ! La Virtus n'a que peu changé l'été dernier. En fin d'année 2023, le pivot international croate Ante Zizic (2,11m), est passé de l'Anadolu Efes à la Virtus Bologne.

Souvenirs du match aller

Le 13 octobre 2023, la Roca Team encaissait face à la Virtus sa plus lourde défaite à la maison de son histoire en Euroleague (59-83). Une soirée où rien n'avait vraiment fonctionné pour les Roca Boys, à l'image d'une réussite aux lancers-francs très pauvre (13/25). Un soir sans adresse à 3-pts non plus (4/22). Seul Mike James avait terminé avec un score à deux chiffres (14 pts). Du côté de la Virtus, Lundberg (14 pts), Belinelli (13 pts), Jaleen Smith (12 pts, parti depuis au Partizan) et Shengelia (12 pts) avaient fini meilleurs marqueurs. La Virtus avait notamment dominé le secteur du rebond (46 prises à 35) et signé à contrario un festival à 3-pts (16/31).

MJ et Shengelia anciens coéquipiers

Mike James et l'ailier géorgien de la Virtus, Tornike Shengelia étaient coéquipiers à Baskonia Vitoria-Gasteiz durant deux saisons, de 2014 à 2016. Ils avaient atteint ensemble en 2016 le Final Four. Ils furent aussi coéquipiers au CSKA Moscou en 2020-21. Tornike Shengalia tourne à 14,6 pts, 5,7 rebonds, 3,6 passes, 18,5 d'évaluation cette saison, meilleure évaluation de la Virtus. Tornike Shengalia est le 4e joueur actuel à l'évaluation de l'Euroleague, la première place étant occupée par Mike James (21,6). MJ était aussi équipier de l'arrière international italien de la Virtus Daniel Hackett, durant deux saisons au CSKA, de 2019 à 2021.

Jordan vs Jordan, anciens du Zenit

L'intérieur de la Virtus Jordan Mickey et notre arrière monégasque Jordan Loyd étaient coéquipiers au Zenit Saint-Petersbourg durant la saison 2021-22. Mickey a réussi son record de contres en carrière (5) avec le Zenit face à la Roca Team en janvier 2022.

Mike James royal

Mike James a scoré en double-figure de manière ininterrompue sur les 25 derniers matches d'Euroleague qu'il a disputés. MJ est le numéro 1 à l'évaluation de la compétition (21,6), le numéro 1 au scoring (19,3 pts), le 6e meilleur passeur (5,5/match). Le #55 de la Roca Team est le 2e scoreur de toute l'histoire de l'Euroleague, avec 4,406 points. La légende de l'Olympiakos Vassilis Spanoulis est 1er avec 4,455 points. Plus que 49 points séparent donc MJ du sommet absolu. Avec une moyenne sur 10 saisons (16,4 pts, 3,2 pts, 4,6 passes, 1,0 interception) jamais réalisée par personne jusque-là, MJ est déjà dans l'histoire. La saison passée, à l'occasion du premier match entre la Roca Team et la Virtus en Euroleague, Monaco s'était imposée 83-66 à Bologne avec 26 points et 6 passes décisives pour MJ.

La Roca Team solide

Monaco est l'équipe qui perd le moins de ballons en moyenne en Euroleague (9,6/match). La Roca Team est en même temps 2e au classement des équipes qui font perdre le plus de ballons à l'adversaire (13,7/match). L'une des solides recettes du succès pour la bande à Sasa Obradovic.

Dunston au contre

Double vainqueur de l'Euroleague avec l’Anadolu, l'intérieur vétéran de la Virtus natif du Kentucky Bryant Dunston (37 ans) est le 2e contreur de l'histoire de l'Euroleague avec 337 blocks réussis en carrière. Le leader est le pivot du Real Walter Tavares (405).

 Les face à face : 5-2 pour la Virtus

La grande rivalité entre la Virtus et la Roca Team a débuté dès la campagne 2019-20 d'EuroCup. On notera d'ailleurs que les deux clubs ont réussi l'exploit de remporter l'EuroCup tour à tour, la Roca Team en 2021 et la Virtus en 2022.

EuroLeague 2023-24 : AS Monaco - Virtus Bologna 59-83 
EuroLeague 2022-23 : AS Monaco - Virtus Bologna 81-68 / Virtus Bologna - AS Monaco 66-83
EuroCup 2020-21 : AS Monaco - Virtus Bologna 68-74 / Virtus Bologna - AS Monaco 94-85
EuroCup 2019-20 : AS Monaco - Virtus Bologna 72-81 / Virtus Bologna  - AS Monaco 77-75

TV : en direct sur SKWEEK

A Bologne à la Segafredo Arena comme si vous y étiez. La plateforme SKWEEK permet de vivre à fond l'émotion de tous les matches d'Euroleague en direct et commentés. Super production, analyses, consultants avisés, interviewes à chaud en bord de terrain : ce Virtus - Monaco est à ne pas manquer sur SKWEEK, avec une prise d'antenne à 20h10. En bonus : les sujets magazines d'avant match et à la mi-temps, pour rentrer au coeur de la Roca Team. Aux commentaires ce vendredi soir : la fameuse doublette David Cozette - Ali Traoré.

Les déclas d’avant match 

Sasa Obradovic (entraîneur de la Roca Team) : « Face à la Virtus Bologne, on s'attend à une grosse bataille. C'est une match important pour les deux équipes, pour notre proximité au classement. Je suis sûr qu'ils vont jouer très agressif, comme à l'aller. Nous n'avions pas su répondre à leur impact physique. On connaît leurs joueurs-clés, leurs points forts, mais ils sont difficiles à contrer.  De notre coté nous avons fait du chemin depuis le match aller. A ce niveau, les matches d'Euroligue se jouent sur de petites choses. »

Luca Banchi (entraîneur de la Virtus Bologne) : « Monaco est un adversaire de très haut niveau et, comme en témoignent leurs quatre succès consécutifs, ils arriveront à Bologne en très bonne forme pour un match qui promet d'être extrêmement important pour les deux équipes. L'entraîneur Sasa Obradovic a su construire une équipe solide, avec de la créativité de grands marqueurs. Il y a de la cohérence avec ce club au sommet absolu de l'EuroLeague, après avoir atteint le Final Four l'année dernière. Nous devons offrir à nos supporters une autre soirée qui les rendra fiers de notre engagement. »

Mam Jaiteh (pivot de la Roca Team) : « Face à Bologne, c’est un match important. Évidemment d'un point de vue personnel, mais aussi collectif car la Virtus est un concurrent direct. Battre nos rivaux est un pas de plus vers notre objectif. Bologne est une équipe très solidaire, qui a su gagner beaucoup de matchs serrés. Ils ont un noyau dur qui se connaît bien. Pour nous, limiter les pertes de balles et jouer ensemble en attaque et en défense est la priorité. »