DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      
Jour de fête nationale, la Roca Team se remet sur les rails

Jour de fête nationale, la Roca Team se remet sur les rails

Sans Sasa Obradovic sur le banc (malade), les Roca Boys ont fait le job. Face à une formation de l’Ada Blois qui s’est battue jusqu’au bout et qui n’a jamais rien lâché, ils ont pris le dessus dans le sillage d’un collectif qui a répondu présent. Avec en première ligne Donta Hall et Matthew Strazel qui se sont mués en parfaits leaders. Au final, la Roca Team s’impose de 18 points (99-81) , et prend trois victoires d’avance en tête du championnat.

LE MATCH

Pour cette 12ème journée de Betclic, la Roca Team affronte l’Ada Blois d’Armel Traoré, un ancien de la maison, et finaliste l’an dernier avec le Boulogne-Levallois de Victor Wembanyama. Un dimanche de fête à Gaston-Médecin puisque le Prince Albert II nous fait l’honneur d’être en tribunes, lui le premier fidèle supporter de l’AS Monaco Basket, en ce jour de fête nationale monégasque.

Pour finir cette semaine, les Roca Boys veulent effacer les deux défaites subies en Euroleague, en confortant leur pôle position en championnat de France, puisque Paris s’est incliné hier à Roanne. Aujourd’hui ce sera sans Sasa Obradovic, malade. La tête de l’équipe revient exceptionnellement à Mirko Ocokoljic. Dans le cinq de départ, ce dernier a décidé d’aligner Mike James, Yakuba Ouattara, Alpha Diallo, John Brown et Donatas Motiejunas. Sont laissés au repos et en tribunes Jordan Loyd, et Kemba Walker qui n’est pas qualifié.

Le début de match est très rythmé entre les deux formations. Les attaques se régalent des deux côtés du terrain. Pour la Roca Team, le capitaine Yakuba Ouattara est en mode catch and shoot. Il plante deux trois points sur des offrandes de Mike James. Alpha Diallo a aussi son mot à dire avec un énorme dunk accompagné de la faute qui va avec le lancer bonus. En face, l’Ada Blois peut compter sur l’ancien de la maison Armel Traoré mais aussi sur Barbitch. Les adversaires du jour sont dos à dos (13-13).

Ça se rend coup pour coup dans ce premier quart-temps très offensif. Les Roca Boys gardent les commandes malgré les assauts de l’Ada Blois. La fin de ce Q1 est mieux gérée. Terry Tarpey réalise une entrée intéressante sur le parquet, tout comme Matthew Strazel qui inscrit les deux derniers lancers. L’ASM compte donc cinq points d’avance (29-24).

Alors que les visiteurs recollent très rapidement en moins de 30 secondes (29-29), Monaco va s’appuyer à faire les choses bien. Donta Hall est dominant dans la peinture, Matthew Strazel régale à la passe mais aussi derrière l’arc. La Roca Team inflige un 7-0, et voit Mickaël Hay prendre le premier temps-mort de cette partie (36-29).

Les Monégasques ont appuyé sur l’accélérateur et poursuivent sur leur lancée avec encore Matthew Strazel qui prouve qu’il est bien plus qu’un simple joker dans ce groupe. Le meneur international français régale avec un nouveau shoot longue distance, avant qu’Elie Okobo ne mette deux lancers. Un 12-0 série en cours (41-29).

Une série stoppée par l’Ada qui met cinq points consécutifs avec encore le très remuant Armel Traoré (41-34). Mirko Ocokoljic prend son premier temps-mort dans cette partie. À bon escient puisque derrière Mam Jaiteh, Jaron Blossomgame, et Yakuba Ouattara remettent de l’ordre dans la maison rouge et blanche (48-36).

Yakuba Ouattara poursuit son récital avec une réussite insolente, et un nouveau trois points qui tombe dans le mille. Armel Traoré repositionné en poste 4 se montre très mobile et fait preuve d’une grosse activité dans la peinture. À la pause, les Roca Boys comptent finalement 11 points d’avance (51-40).

Au retour des vestiaires, Mirko Ocokoljic décide de revenir sur le terrain avec Mike James, Matthew Strazel, Alpha Diallo, John Brown et Donatas Motiejunas. Une entame de troisième quart-temps peu idéale puisque Blois se remet tout de suite sur les bons rails en revenant à six petits points (51-45). Ce qui agace le coach monégasque qui demande le temps-mort.

Brown reste sur sa lancée et plante un trois points qui amène à un 8-0 concédé en moins de deux minutes (51-48). Alpha Diallo met fin à cette série avec deux lancers (53-48). Derrière, Matthew Strazel file seul en transition et résiste au retour adverse. Le meneur est dans une forme étincelante avec un trois points en mouvement sur l’action qui suit. Monaco reprend le large (58-48).

Les Roca Boys sont dans la pénalité avec encore 6 minutes à jouer dans ce troisième quart-temps. Mais rien n’y fait, ils poursuivent sur ce tempo, faisant très mal à Blois sur jeu de transition notamment. 12 points d’avance au tableau d’affichage sur un panier ligne de fond de John Brown (62-50). En face, Barbitch montre toute l’étendue de son talent, et permet aux siens de rester dans les clous, pour continuer d’y croire (62-54).

Matthew Strazel défend comme un lion, joue juste, se montre adroit. Le Français sait tout faire et montre à quel point il est précieux. Avec lui, la Roca Team se redonne de l’air, prenant 13 ponts d’avance (67-54). Après avoir écopé une faute anti-sportive, Donta Hall postérise littéralement son homologue, avant de régaler d’un alley-oop bien servi par Elie Okobo (71-61). Avec deux missiles à trois points de John Brown (son premier sous le maillot monégasque en championnat) et de Terry Tarpey, Monaco se détache à l’aube des dix dernières minutes (77-61).

Blois ne lâche pas pour autant et revient au niveau de la barre des dix points grâce à un collectif qui répond présent (81-71). Elie Okobo l’homme des quatrième quart-temps surgit alors pour inscrire un trois points, et un shoot en pénétration derrière (86-71). Mike James écope d’une faute anti-sportive, mais la Roca Team garde le contrôle avec l’inévitable Yak Ouattara (88-73).

En sortie de temps-mort, l’Ada reste fidèle à ses valeurs et à ses principes avec deux shoots longue distance. Les visiteurs reviennent donc sous la barre des 10 points de retard (88-79). Donta obtient la faute, et met ses deux lancers. De par sa présence et son activité, il marche sur l’eau dans la peinture (90-79).

Les dernières minutes sont parfaitement gérées par les Monégasques qui finissent par s’imposer de 18 points (99-81). Une victoire qui fait du bien au moral après deux défaites en Euroleague cette semaine. Par la même occasion, ils confortent leur place de leader avec trois victoires d’avance sur le dauphin parisien. Place à la préparation du déplacement à Baskonia vendredi, avec en face l’ancien asémiste Chima Moneke.

ILS ONT DIT

Mirko Ocokoljic (entraîneur adjoint de la Roca Team) : « J’ai demandé aux joueurs de jouer avec de l’énergie et avec concentration. Ce n’est pas facile d’évoluer sans le coach principal. Ils ont eu la bonne attitude sur le terrain, et c’est ce qu’il faut retenir. Ce n’est pas simple d’être agressif, mais les gars ont su répondre présents. C’est une très bonne chose. »

Mickaël Hay (entraîneur de l’Ada Blois) : « C’était mieux que face au Portel la semaine dernière. Il y avait plus de rythme et plus d’options. Mais défensivement il y a un trop gros écart entre ce qu’on fait à l’entraînement et en match. Au-delà de la défaite, mais c’est le jeu c’est comme ça. On a montré de bonnes choses mais ce n’est pas constant, on doit faire mieux que ça défensivement, il n’y a pas de respect de ce qu’on veut faire donc on prend l’eau. C’est difficile. »

John Brown (ailier-fort de la Roca Team) : « J’espère que nous allons continuer de la même façon pour retrouver le chemin de la victoire en Euroleague. Il a fallait se remettre sur les rails pour reprendre confiance. Nous avons livré une prestation sérieuse, et c’est ce qu’il faut retenir. Maintenant nous avons du temps pour préparer Baskonia, il va falloir faire preuve de rigueur et de sérieux car c’est une équipe en forme. »

Armel Traoré (ailier-fort de la Roca Team) : « Dans l’ensemble on est bien rentrés dans la partie. On a joué notre jeu et ce qui nous coûte la victoire aujourd’hui c’est notre manque de rigueur. En deuxième mi-temps, on ne défend pas, on doit passer un cap. Personnellement ? Je dois faire ça tous les week-end mais quand on perd ça me gêne de parler de ça, on joue pour gagner. »

LA FICHE TECHNIQUE

À Monaco, salle Gaston-Médecin, l’AS Monaco bat l’Ada Blois 99-81 (29-24, 22-16, 26-21, 22-20)

Monaco : 35/53 (12/21 à 3-pts), 17 LF sur 20, 28 rebonds (Hall 4), 29 passes décisives (James 8), 3 interceptions, 12 balles perdues.

La marque : Strazel 17, Hall 16, Ouattara 13, Brown 11, Diallo 9, Jaiteh 8, Tarpey 8, Okobo 7, James 5, Blossomgame 3, Motiejunas 2, Cornelie.

Blois : 29 tirs sur 63 (11/30 à 3-pts), 12 LF sur 14, 25 rebonds (Traoré 7), 19 passes décisives (Barbitch 5), 9 interceptions, 13 balles perdues.

La marque : Caberry 16, Barbitch 13, Traoré 12, Brown 11, Hawley 9, Woodard 8, Courtois 7, Vergiat 3, Dessert 2.