LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      
La Roca Team cède face à un grand Anadolu Efes

La Roca Team cède face à un grand Anadolu Efes

La Roca Team n’a pas réussi la passe de six victoires consécutives en EuroLeague. Une marche sur laquelle elle a buté ce soir pour la troisième fois. L’Anadolu Efes avec sa réussite insolente à trois points est venu gâcher la fête à Gaston-Médecin (82-89). Le duo Shane Larkin - Rodrigue Beaubois était tout simplement injouable, avec 46 points à lui seul (25 et 21). Il n’y a pas le temps de gamberger pour Monaco qui se déplace dans moins de 48h sur le terrain du champion d’Europe en titre, le Real Madrid.

LE MATCH

Pour cette 8ème journée d’EuroLeague, la Roca Team accueille un grand d’Europe. L’Anadolu Efes Istanbul qui a remporté deux fois coup sur coup la compétition en 2021 et 2022. Avec la ferme intention d’enchaîner un sixième succès de rang. Ce qui serait une grande première depuis l’arrivée du club en EuroLeague, au cours de cette troisième saison. Sasa Obradovic peut compter sur un groupe au complet ce soir.

Comme toujours, l’entraîneur monégasque a dû faire des choix. Ce sont de nouveau Matthew Strazel et Terry Tarpey qui sont laissés en tribunes. Coach Obradovic fait du grand classique dans son cinq de départ. Il aligne Mike James avec Jordan Loyd sur la base arrière. Le capitaine Yakuba Ouattara pour imprimer le tempo en défense. Et enfin John Brown et Donatas Motiejunas dans la peinture.

Le premier quart-temps se joue sur un rythme effréné puisque le temps-mort des arbitres intervient seulement après 7’30 minutes. Le talent est immense sur le terrain et les deux équipes se rendent coup pour coup. Thompson inscrit les 6 premiers points pour l’Anadolu avec un and one et un trois points. Les Turcs prennent le meilleur départ avec un Rodrigue Beaubois également tranchant (2-8).

Du côté des Roca Boys, Donatas Motiejunas réalise une très grosse entame avec deux attaques de cercle incisives, et un panier derrière l’arc. Dans son sillage, les locaux reviennent rapidement, et le mano a mano se lance (12-14). Jordan Loyd régale à trois points, John Brown est présent au rebond et à l’interception (20-19). Finalement après 10 minutes de jeu, l’Anadolu est devant, faisant preuve de plus de régularité. La troupe de Sasa Obradovic est à 3 points derrière (25-28). Elie Okobo a planté un trois points au buzzer qui fait du bien.

Le second quart-temps se joue sur un autre rythme, avec des défenses plus agressives et donc plus de fautes. Kemba Walker marque ses premiers points en pénétration, Alpha Diallo et Donta Hall mettent un lancer chacun (29-28). Mais en face, le duo Larkin-Beaubois est très présent. Avec ces deux-là en grande forme, les Turcs sont difficiles à stopper (29-33).

Larkin encore une fois attaque le cercle et ressort pour le frenchie qui ne manque pas la cible à trois points. Et après ça, le meneur turc dégaine à son tour, avant que Clyburn ne marque sur rebond offensif (34-42). Huit points d’avance pour l’Anadolu Efes Istanbul (34-42). Avec encore 4 minutes à jouer, Sasa Obradovic demande le temps-mort.

Monaco reste à distance avec des lancers de John Brown et Jordan Loyd, ainsi qu’un panier de Donatas Motiejunas bien servi sous le cercle par Mike James. Au buzzer de cette première période, Elie Okobo ramène les siens à 4 points (44-48). Tout reste à faire. Il va falloir trouver la parade pour stopper l’animation du duo Larkin-Beaubois.

Au retour des vestiaires, Sasa Obradovic fait le choix de revenir sur le terrain avec Mike James, Jordan Loyd, Alpha Diallo, John Brown et Donatas Motiejunas. En face, son homologue turc ne change rien avec Larkin, Beaubois, Thompson, Willis et Zizic. Les Roca Boys ont encore 20 minutes pour inverser la tendance et faire la différence.

Donatas Motiejunas veut donner le tempo d’entrée avec une pénétration pleine d’énergie. Mais en face, les artificiers turcs sont adroits derrière l’arc. Willis, Thompson et Beaubois se régalent. Tandis que Shane Larkin est toujours aussi virevoltant à la mène. 8 points de retard pour l’ASM, et Sasa Obradovic demande logiquement le temps-mort (50-58).

Les Roca Boys ont du mal offensivement et reste en vie grâce à des lancers francs de Jordan Loyd et Alpha Diallo (56-63). Les pensionnaires d’Istanbul sont toujours autant en réussite avec Thompson notamment. L’agressivité monte d’un cran sur le terrain, avec des Monégasques qui en veulent plus, notamment au rebond. Ils reviennent à 4 petits points (59-63).

L’ambiance monte aussi en température dans les travées de Gaston-Médecin, avec un sixième homme qui veut pousser les siens à se surpasser. Mike James décide de prendre les choses en main avec deux un contre un superbement joués, avec grande classe. A l’aube des dix dernières minutes, la Roca Team pointe finalement à 3 petits points (66-69).

La Roca Team ne parvient pas à passer devant au tableau d’affichage et passe son temps à courir derrière le score malheureusement. Quand Jordan Loyd plante un trois points, Shane Larkin répond dans la foulée, et Rodrigue Beaubois en rajoute un couche (72-78). Six points de retard à plus de 5 minutes du terme de cette rencontre.

Mike James et Jordan Loyd maintiennent les leurs à 4 points, mais une fois de plus Larkin met un énorme trois points. Le meneur international turc refroidit toute la salle Gaston-Médecin, et Sasa Obradovic prend un temps-mort. Ses joueurs sont à 7 points derrière alors qu’il reste encore moins de trois minutes à jouer (76-83).

Les Monégasques veulent y croire encore, et Mike James en bon leader qu’il est prend les choses en main. Il rapproche l’ASM à trois points. Un temps-mort turc est pris (80-83). Shane Larkin se mue en parfait killer et tue cette rencontre sur un shoot improbable malgré l’énorme défense d’Alpha Diallo. Monaco ne reviendra plus, et s’arrête donc à six victoires de rang (82-89).

ILS ONT DIT

Sasa Obradovic (entraîneur de la Roca Team) : « On leur a permis de prendre le rythme du match, en début de partie. On manquait d’énergie, mais on n’était pas assez agressif. Il faut faire des fautes sur contre-attaque quand on est en difficulté. Ce n’est pas de la NBA. Nous n’étions jamais dans le bonus, donc il fallait se servir de ça pour faire des fautes. Shane Larkin ? On savait qu’il était capable de jouer à ce niveau-là. Il a montré qu’il pouvait encore évoluer au même niveau que lors des deux années où il a mené Efes sur le toit de l’Europe. Mais il y a toujours moyen de trouver une solution, chose qu’on a pas su faire ce soir. »

Erdem Can (entraîneur de l’Anadolu Efes) : « C’est une grosse victoire pour nous, dans une période difficile. On avait besoin de ça pour se relancer, et prouver à toute l’Europe que nous sommes encore là, et que nous allons nous battre. »

Donatas Motiejunas (pivot de la Roca Team) : « Offensivement, nous avons bien joué au basket. Ils ont eu de la réussite au tir et ils ont été en confiance. À la fin, Larkin prend un tir fabuleux mais on ne perd pas le match sur ça, cela se joue avant. Je trouve que l’on fait globalement un bon match. On veut revenir là où l’on était l’année dernière en Euroleague, on doit tous continuer à travailler. Jeudi, il y a le match contre le Real Madrid, il va falloir qu’on soit tous à fond. »

LA FICHE TECHNIQUE

À Monaco, salle Gaston-Médecin, l’Anadolu Efes bat l’AS Monaco 89-82 (28-25, 20-19, 21-22, 20-16)

Monaco : 26 tirs sur 62 (7/21 à 3-pts), 23 LF sur 26, 37 rebonds (Brown 8), 11 passes décisives (James 4), 4 interceptions, 10 balles perdues.

La marque : Loyd 19, Brown 13, Motiejunas 13, James 12, Diallo 10, Okobo 5, Hall 3, Ouattara 3, Cornelie 2, Walker 2, Blossomgame.

Anadolu : 35 tirs sur 64 (13/30 à 3-pts), 6 LF sur 7, 27 rebonds (Clyburn 6), 24 passes décisives (Beaubois 5), 7 interceptions, 7 balles perdues.

La marque : Larkin 25, Beaubois 21, Thompson 16, Willis 8, Pleiss 7, Zizic 6, Clyburn 4, Jones 2, Yilmaz, Hollatz.