LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      
La Roca Team veut finir le boulot à Strasbourg

La Roca Team veut finir le boulot à Strasbourg

72 heures après la fin du Final Four, la Roca Team a fait un grand pas vers les demies en s’imposant à domicile face à une SIG Strasbourg accrocheuse et dangereuse (88-84). Moins de deux jours après ce game 1, les hommes de Sasa Obradovic croiseront de nouveau le fer avec ceux de Luca Bianchi dans un Rhénus qui devrait être bouillant pour l’occasion, demain à 18h. L’idée est bien évidemment de tout faire pour s’éviter une belle, afin d’économiser des organismes bien empruntés en cette fin de saison.

En direct sur Bein Sport

Comme lors du match 1, cette rencontre entre Strasbourgeois et Monégasques sera à suivre sur Bein Sport. Mais aussi sur Monaco Info pour les résidents de la Principauté. Rendez-vous est pris à 18h donc.

Que ce fut dur…

C’était le match piège par excellence. L’euphorie du Final Four et de l’Euroleague encore présente. Une fatigue évidente, et peu de temps pour analyser et bosser sur ce début de ces play-offs face à une formation de Strasbourg toujours aussi redoutable avec ses joueurs phares qui aiment ce genre de rencontre. Mais la Roca Team encore derrière d’un tout petit point à l’aube des dix dernières minutes, ne s’est pas affolée, et a su faire la différence sur la durée. Malgré les difficultés du jour. Pour le moral, ce fut essentiel.

Sasa Obradovic devrait relancer Donta Hall et Chima Moneke

Avec ce quota imposé d’étrangers sur la feuille de match, il faut faire des choix en championnat de France. Sasa Obradovic est obligé de laisser deux joueurs sur le carreau en permanence. Lors du game 1, Donta Hall et Chima Moneke étaient donc en tribunes. Cette fois, ils devraient bel et bien être du déplacement en Alsace, pour apporter toute leur verticalité, notamment au rebond. Un domaine dans lequel la Roca Team a été dominée par séquence.

Jordan Loyd la gâchette

Cela fait plusieurs matchs que lorsque Monaco ne marche plus droit offensivement, elle s’en remet à l’adresse d’un seul homme : Jordan Loyd. Ce qui fut le cas une nouvelle fois hier soir face à la SIG. Dans le dur, la Roca Team a pu compter sur son arrière de poche américain. Il a planté 19 points, avec notamment un excellent 4/5 derrière l’arc, meilleure performance de la rencontre dans ce domaine. Il a donc logiquement été élu MVP. Sacré Jordan.

La Roca Team s’est envolée cet après-midi

Au programme aujourd’hui pour nos Roca Boys : une séance vidéo à 13h, suivie d’un repas tous ensemble, avant de prendre la direction de l’aéroport de Nice pour s’envoler direction l’Alsace. Yakuba Ouattara et ses coéquipiers sont arrivés sur les coups de 18h. Ils feront un léger shooting demain matin.

Le Rhénus sera chaud bouillant et à guichets fermés

Strasbourg pourra compter comme souvent sur un Rhénus plein comme un oeuf, chauffé à bloc, et vêtu de rouge et blanc. 6200 fans alsaciens sont attendus dans les tribunes. A guichets fermés. Un vrai match de play-off qui attend l’ASM. Mike James and co devront faire front, et ne pas commettre de retard à l’allumage comme ce fut le cas lors de l’opus initial en Principauté.

Strasbourg y croit

Lors de leur passage en conférence de presse, Luca Bianchi le coach et Léopold Cavalière avaient forcément des regrets quant au match 1 sur le Rocher. Mais ils ont aussi affirmé leur volonté pour le game 2, et montré à quel point ils y croyaient. Difficile de leur donner tort, tant ils ont su poser des problèmes à une Roca Team brouillonne. Mais une fois de plus, beaucoup de choses dépendront de la troupe de Sasa Obradovic.

Keene et Lacombe en mode snipers

Lors du premier match à Monaco, les Strasbourgeois ont pu compter sur un duo à l’arrière qui a très bien fonctionné. Paul Lacombe s’est rappelé au bon souvenir de ses années sur le parquet de Gaston-Médecin, avec 19 points au compteur, et de la variété dans son jeu. Quant au petit lutin de poche, Keene, il a fait feu des quatre coins du terrain pour guider son groupe, et montrer qu’il était un leader au scoring. Il a fini meilleur marqueur de la partir avec 22 unités. Attention à eux demain.

Cavalière fait des dégâts dans la peinture

Léo Cavalière, ailier-fort de la SIG a fait preuve d’une grosse présence dans la peinture. Le Français présent au club depuis 2020 et qui n’avait connu que Pau par le passé, a capté de nombreux rebonds offensifs, et a été un joueur clé des siens. Une fois de plus, il aura un rôle à jouer pour la SIG.

Les déclas d’avant-match

Sasa Obradovic (entraîneur de la Roca Team) : « J’ai toujours dit que Strasbourg avec un tel effectif méritait d’être plus haut que cela au classement. Ils ont des joueurs talentueux qui aiment jouer ce genre de rencontre en mode play-off. Cette victoire accrochée, bien que laborieuse lors du premier match à Monaco, nous donne de la motivation pour la suite. Et nous met aussi en garde sur ce qu’il ne faut pas faire pour ne pas être en danger. »

Elie Okobo (arrière de la Roca Team) : « On a eu chaud lors du premier match. On doit vraiment passer à autre chose et se mettre en tête que l’Euroleague c’est bel et bien fini. A Strasbourg, ça dépendra de nous, de comment on commence le match, et de ce qu’on sera capable de faire. Strasbourg est une bonne équipe, et on peut tout à fait perdre contre elle. Il faut se rendre compte de cela. On doit garder la même agressivité en défense que lors de la deuxième période du game 1. »