DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      
A l'assaut du leader Fenerbahce, un géant d’Europe

A l'assaut du leader Fenerbahce, un géant d’Europe

La Roca Team, deuxième ex-aequo de l'Euroleague, aime les grands défis. Elle va être servie. Ce mardi, à 19 heures, c’est le champion de Turquie et leader de l’Euroleague en personne, Fenerbahce Istanbul, qui se présente sur le parquet de Gaston-Médecin (9e journée). Une soirée cochée en gras chez les joueurs comme du côté des fans depuis plusieurs semaines.

Le Fener, c’est la meilleure attaque et la 2e défense de l’Euroleague, un club au palmarès XXL, et des joueurs références sur le plan européen. Le club turc se déplace donc avec le costume de favori en Principauté. Le Fener, c’est 10 titres de champion de Turquie, trois finales de l’Euroleague, et le titre suprême obtenu en 2017.

Avec 7 victoires et seulement 1 défaite, les Stambouliotes réalisent un début de saison presque parfait. Dernier (large) succès en date en Euroligue : vendredi dernier sur leur parquet face au Panathinaikos Athènes de 30 points (107-77). Les hommes du coach grec Dimitri Itoudis (ancien coach durant 8 années du CSKA Moscou, de 2014 à 2022) sont invaincus cette saison en super ligue turque.

Dernier succès en date : dimanche à la Ulker Sports Arena face à Tofas Bursa (82-68), avec 20 points de l’ailier fort US Johnathan Motley. Itoudis a remporté deux fois l’Euroleague avec le CSKA et a été le coach de Mike James de 2019 à 2021.

Wilbekin-Calathes, doublette redoutable

En premier lieu, le Fener s’est constitué une doublette de meneurs hauts de gamme et complémentaires. Scottie Wilbekin, l’ancienne gâchette du Maccabi, qui avait inscrit 38 points face à la Roca Team un soir de folie la saison passée à Tel Aviv, est associé à l’ancien meneur du Barça et de la Grèce, Nick Calathes. Excellent passeur (6/match) et gestionnaire, très expérimenté, Calathes possède le 2e plus gros temps de jeu du Fener (26’/match) derrière son ancien coéquipier du Barça, l’ailier-fort américain Nigel Hayes-Davis (27,6’). Un duel qui promet avec la ligne arrière monégasque composée de Mike James, Jordan Loyd et Elie Okobo.

Marko Guduric, shooteur d’élite

Du lourd aussi à l’aile pour le Fener : DyShwan Pierre, révélé sous le maillot de Sassari, devenu une pierre angulaire du Fener et le gros shooteur international serbe Marko Guduric (12,6 pts) laissent planer une menace permanente. Gare aux séries de Marko Guduric, qui aime prendre feu derrière l’arc. Après un passage aux Memphis Grizzlies en 2019/20, le natif de Zlatibor est revenu au Fener, devenu l’un des joueurs emblématiques du club stambouliote.

Motley la révélation

Johnathan Motley (2,03m), le natif du Texas, est la révélation de la saison pour son année rookie en Euroleague (15,1 pts, 5,8 rebonds). Passé par les Mavs de Dallas et les Clippers de Los Angeles, le pivot athlétique de 27 ans a aussi connu le championnat chinois (en même temps de D-Mo), avant de signer à Kuban la saison passée. Aux USA, Motley a surtout cartonné en G-League, affichant 24,4 pts, 9,9 rebonds etr 3 passes D en 2018/19 avec les Agua Caliente Clippers.

Jekiri sous les cercles

Vieille connaissance du championnat de France dans la peinture. L’ancien pivot de l’ASVEL Tonye Jekiri (28 ans). Le puissant nigérian culmine à 2,13m.

Elie Okobo très efficace

L’Euroleague a effectué un classement des scoreurs des plus efficaces de la compétition en se basant non pas sur le nombre de minutes, mais en fonction du nombre de possessions de balle. A ce jeu, Sasa Vezenkov domine (1,35 pts par possession) ; le 2e est l’ailier-fort du Fenerbahce, Johnatan Motley (1,29) ; Elie Okobo se hisse à la 6e place de ce classement avec un remarquable 1,19 pts marqué en moyenne par possession.

Refaire une Baskonia !

Face à Baskonia, vendredi dernier (79-74), la Roca Team a rentré 7 de ses 17 tirs à 3-pts (41,2%), limitant le club basque à un 8/29 (26%) derrière l’arc, du fait d’une grosse défense. Un facteur qui aura son importance demain soir.

Le duel au crible

Les stats en faveur du Fener : l’évaluation (99,3), l’attaque (86,4), les rebonds (34,5), les passes (19,3), l’adresse à 2pts (58,9%), l’adresse à 3-pts (39,8%).

En faveur de l’ASM : les interceptions (8,9), le plus petit nombre de balles perdues (9,8), l’adresse aux lancers (78,8%).

A égalité : les contres (2/match).

TV : en direct sur Sweek.TV et Monaco Info.

Les déclas d’avant-match

Sasa Obradovic (entraîneur de la Roca Team) : "Fenerbahce montre journée après journée que c’est la meilleure équipe du moment. Si nous voulons, ne serait-ce que les concurrencer nous devrons montrer un autre visage que face à Limoges en championnat. Nous pouvons faire un résultat si nous changeons d’attitude mais tout le monde devra être concerné et prêt pour gagner."

Yakuba Ouattara (arrière de la Roca Team) : "On est en bonne position au classement avant cette rencontre face au Fener. Mais on doit aussi se remettre la tête à l’endroit après notre défaite à domicile en championnat contre Limoges. A nous d’analyser ça, et de tout faire pour arriver prêts. Si on met la même énergie que dimanche en Betclic Elite, ça ne pardonnera pas. Fenerbahce a beaucoup de qualités, ce n’est pas pour rien qu’ils sont leaders. Ils ont cartonné lors de leur dernière sortie face au Pana, ça prouve que si on ne stoppe pas leur rythme et qu’on les laisse se mettre en confiance ça peut faire très mal."