LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      
Défaite, la Roca Team jouera le titre samedi à Villeurbanne

Défaite, la Roca Team jouera le titre samedi à Villeurbanne

La Roca Team a loupé la marche dans ce game 4. Elle avait l’occasion de remporter le titre devant ses fans pour une première historique, mais elle s’est cassée les dents sur l’Asvel qui a été diablement costaud (68-85). Dès les premiers instants, les hommes de TJ Parker ont fait le trou pour ne plus jamais lâcher les reines. Marcos Knight a été le bourreau de son ancienne équipe (19 pts, 6 rebonds). Quant à Mike James, il était trop esseulé ce soir et n’a rien pu faire malgré ses 34 points. Collectivement, il n’y a pas eu match entre les deux mastodontes de Betclic Elite. Il faudra donc aller se coltiner un game 5 dans la fournaise de l’Astroballe samedi soir. Pas le scénario rêvé… Mais les Monégasques l’ont déjà fait et peuvent rééditer une performance dont ils ont le secret.

LE MATCH

Pour ce game 4 des finales, toujours à Gaston Médecin, Sasa Obradovic ne change rien à son groupe. L’entraîneur monégasque débute avec Mike James, Yakuba Ouattara, Alpha Diallo, Will Thomas et Jerry Boutsiele. En face TJ Parker fait aussi dans le classique avec Okobo, Knight, Lighty, Howard et Fall.

Sasa Obradovic craignait ce début de rencontre, et il avait raison. L’Asvel est une équipe qui démarre toujours bien et ça se confirme sur ce game 4. Le couteau entre les dents, les visiteurs défendent avec une agressivité de tous les instants, et maintiennent muette la Roca Team pendant 3’30. En attaque Elie Okobo est mode patron que ce soit au scoring ou à la passe (2-12).

Les Roca Boys ont un mal fou et passent complètement au travers de ce premier quart-temps. L’Asvel ne laisse aucun espace et a clairement durci le ton en défense, chose qui était demandée par TJ Parker. L’ASM n’a inscrit que neuf petits points en dix minutes et compte 13 unités de débours (9-22).

Les hommes du président Tony Parker continuent sur leur lignée avec Chris Jones qui prend parfaitement le relais en attaque. Menée de 16 points (14-30), la Roca Team s’en remet à ses leaders, Mike James et Dwayne Bacon. A eux deux, ils infligent un 9-0 à l’Asvel, et réveillent un Gaston Médecin en fusion (23-30).

L’intensité est maximale avec des duels qui cognent forts aux quatre coins du terrain. Les deux rivaux ne se lâchent plus au tableau d’affichage, et l’Asvel parvient à maintenir cet écart malgré la révolte asémiste (28-35). L’Asvel gagne clairement la bataille du rebond dans cette première période (20 à 12) et récite son plan à la perfection. Howard est en mode sniper avec deux bombes derrière l’arc dont lui seul à le secret. Le facteur X de ce soir. Monaco a finalement toujours 13 points de retard à la pause (28-41).

L’Asvel est guidée par cette folle envie de décrocher un game 5 devant ses fans, et revient des vestiaires de la meilleure des manières. L’adresse à trois points est toujours au rendez-vous, et Marcos Knight fait beaucoup de mal à son ancienne équipe. Collectivement, les Roca Boys n’ont pas les solutions, et se perdent sur leurs munitions (36-59).

Rien ne résiste au festival des visiteurs qui continuent de faire mouche à trois points avec Howard et Jones irrésistibles dans ce domaine. Ils ont évolué à 50% de réussite dans ce domaine. Fort, très fort. Le sort de cette rencontre semble scellée avec 24 points de retard pour la Roca Team à l’aube des dix dernières minutes (39-63).

La Roca Team donne tout pour continuer d’y croire, avec un très bon début de dernier quart-temps avec Paris Lee qui règle la mire à trois points et Mike James qui franchit la barre des 20 points au compteur personnel (50-65). Mais elle part de trop loin, et Marcos Knight éteint définitivement les espoirs monégasques (54-71).

Jusqu’au bout, la troupe de Sasa Obradovic se bat et peut s’appuyer sur ce qui a été aperçu dans ce Q4 pour faire la bascule vers l’ultime game 5 qui sera décisif et décernera le titre de champion de France entre les deux meilleures formations de Betclic Elite. Mike James avec ses 34 points a tout tenté mais a été trop esseulé pour que le trophée soit sur le Rocher dès ce soir.

ILS ONT DIT

Sasa Obradovic (entraîneur de la Roca Team) : « Je ne comprends vraiment pas. Nous avons montré deux visages totalement différents en l’espace de deux matchs. On a un plan et on parle ensemble. On peut faire des erreurs, mais ce soir nous avons clairement manqué de cohésion. Notre schéma de jeu était clair, et les joueurs sont passés complètement à côté. Il faudra rectifier ça pour le game 5. Pour gagner des gros matchs comme ça, on doit avant tout être concentré sur la défense. Il faut qu’on prépare cette dernière rencontre en se demandant qu’est-ce qui fait qu’on pourra l’emporter tous ensemble ? On doit laisser cette rencontre derrière nous pour repartir de l’avant. »

Yakuba Ouattara (arrière de la Roca Team) : « Clairement on paye notre entame de match. On est pas entré comme il fallait dans ce game 4. Quand on prend un éclat contre une équipe comme l’Asvel, c’est très difficile de revenir par la suite. Ils ont retrouvé leur réussite par notre faute. On les a mis en confiance, et quand il y a la confiance, les shoots rentrent. On est retombé dans nos travers. Depuis le début de saison je le dis, nous sommes une équipe imprévisible. On a montré ce soir notre mauvais visage. Perdre c’est une chose, mais ce soir nous n’avons pas fait honneur à nos fans en produisant un basket comme ça. Il y a beaucoup de frustration. »

Chris Jones (arrière de l’Asvel) : « On a joué en équipe bien évidemment des deux cotés du terrain, en défense et en attaque. Notre défense a été bien meilleure et nous a permis d’avoir des paniers faciles en transition. On est revenu ici pour gagner et avoir l’avantage de jouer le match 5 à domicile. Pour moi, ce n’est pas une surprise, on l’avait déjà fait et je savais qu’on était capable de gagner ici. Je suis très excité à l’idée de jouer ce match décisifs devant nos supporters. »

TJ Parker (entraîneur de l’Asvel) : « On a été très concentré, il fallait bien débuter. On savait que c’était ou la victoire, ou notre fin de saison. Le match 3 n’était pas si mauvais que ça, ils avaient été forts en face. Ce soir nous avons gardé une grosse agressivité défensive et eux ont été moins en réussite. Des joueurs comme Knight et Howard ont pris les choses en main. Pour le match 5, on est à domicile, mais ça ne sera pas facile. On compte sur une Astroballe en feu pour tirer profit de cet avantage du terrain. »

LA FICHE TECHNIQUE

A Monaco, salle Gaston Médecin, Villeurbanne bat l’AS Monaco 85-68 (22-9, 19-19, 22-11, 22-29)

Monaco : 21 tirs sur 52 (6/21 à 3-pts), 20 LF sur 27, 26 rebonds (Diallo 5), 7 passes décisives (Lee 3), 6 interceptions, 8 balles perdues.

La marque : James 34, Bacon 10, Lee 6, Diallo 6, Motiejunas 5, Thomas 4, Ouattara 3, Boutsiele, Westermann.

Villeurbanne : 29 tirs sur 57 (10/20 à 3-pts), 17 LF sur 22, 38 rebonds (Fall-Howard 7), 11 passes décisives (Okobo 5), 4 interceptions, 10 balles perdues.

La marque : Knight 19, Jones 19, Howard 12, Okobo 11, Gist 8, Osetkowski 5, Fall 4, Lighty 3, Strazel 3, Lacombe.