DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      
La Roca Team dans l'antre du Panathinaïkos

La Roca Team dans l'antre du Panathinaïkos


Après une mise en place à Gaston-Médecin et un déjeuner pris en commun, la Roca Team de Sasa Obradovic s’est envolée ce lundi en début d’après-midi pour Athènes. Un défi majeur l’attend ce mardi dans la salle olympique de l’OAKA face au Panathinaïkos Athènes (20h) : les Roca Boys vont affronter un champion de Grèce 17e de l’EuroLeague (5 v, 15 d), mais relancé par sa dernière victoire sur Baskonia à domicile le 28 janvier. La Roca Team, 10e (10 v, 12 d), va jouer sur le parquet de l’OAKA une carte déterminante dans la course du Top 8. Après la soirée époustouflante face au Real Madrid, deux prolongations et une défaite sur le fil, les Roca Boys, qui restaient sur 4 victoires d’affilée avant cette soirée face au Merengue, veulent à nouveau porter haut les couleurs de l’ASM et de la Principauté dans la plus prestigieuse compétition européenne. Les Roca Boys vont devoir montrer tout leur caractère et puiser dans leurs ressources physiques et mentales après une nouvelle défaite en prolongation concédée face aux Métros dimanche. Mike James et les siens ont déjà prouvé leur faculté à réaliser de grandes choses en déplacement en allant gagner sur les parquets du Bayern (83-70), de l’ASVEL (100-75) et du Zénit (86-77).

TV 

Rencontre à suivre en direct (20h) ce mardi sur Monaco Info, pour les habitants de Monaco, avec les commentaires de David Cozette et Ali Traoré. Sur le web, en direct sur EuroLeague.TV

Le Pana a réagi 

Battu in extremis le 21 janvier à Istanbul par Anadolou Efes, sur un T3 au buzzer de l’ailier-fort international français Adrien Moerman (81-82), le Pana a donc signé sa première victoire de l’année EuroLeague le 22 janvier à Athènes face à Baskonia Vitoria (73-63). Le meneur formé à l’Etoile Rouge Belgrade, Nemanja Nedovic s’est imposé comme le meilleur marqueur (16 points), pendant que l’ancien ailier des Jazz de l’Utah Jeremy Evans scorait 14 pts et Okaro White, l’ancien intérieur des Heat de Miami et d’Unics Kazan, ajoutait 12 pts. Le Panathinaikos a fait rapidement la différence via un 11-0 en début de rencontre, menant de 16 points dans le QT1. La différence est montée à 19 pts dans le QT2, puis 25 dans le QT3 et même 27 dans le dernier quart-temps, le match étant joué depuis longtemps.

Avec Jovic 

Début janvier, le Pana s’est renforcé avec la signature du meneur international serbe Stefan Jovic (ex-Khimki Moscou). Celui-ci détient le record de passes décisives dans un match d’EuroLeague (19 avec l’Etoile Rouge en 2015).

Victoire sur l’Aris en championnat

Dimanche, le Panathinaïkos a dominé l’Aris BC (103-83) en championnat de Grèce (10 v, 1 d) dans la salle olympique. Nemanja Nedovic a encore été le meilleur marqueur (28 points) des hommes de Dimitris Priftis, devant Jeremy Evans (17 pts), Okaro White (16 pts) et l’arrière (ancien de l’Aris) Leftéris Bochoridis (14 pts et 5 passes).

Brock Motum, Will Thomas, Donatas Motiejunas, Rob Gray de retour

Les Roca Boys ménagés dimanche face aux Métros sont d’attaque pour le road-trip athénien et belgradois. La Roca Team peut compter sur toutes ses forces vives, hormis Léo Westermann, qui doit encore patienter du fait de sa blessure aux adducteurs.

Anciens rivaux à Belgrade 

Au début de leurs carrières respectives, Danilo Andjusic (ancien du Partizan Belgrade) et Nemanja Nedovic (Etoile Rouge) ont eu l’occasion de se mesurer lors des bouillants derbys de la capitale serbe. Nedovic eut ensuite l’occasion de goûter à la NBA une saison avec les Warriors de Golden State (2013/14), sans obtenir un grand temps de jeu.

Alpha Diallo connaît la maison verte 

L’ailier de la Roca Team (8,6 pts, 4 rebonds, 1,6 passe en EuroLeague), connaît bien le parquet de l’immense salle de l’OAKA. Alpha a en effet disputé la finale du championnat de Grèce en juin 2021 avec son club de Lavrio face au Panathinaïos. Dans la série, remportée par le Pana 3 victoires à 1, Alpha s'était distingué en distillant une moyenne de 12,8 points, 4 rebonds, et une très belle adresse à 3-pts (9/16).

75-63 à l’aller

Au match aller à Gaston-Médecin, le 30 septembre 2021, pour le 1er match de l’histoire de l’ASM en EuroLeague, la Roca Team s’était imposée 75-63 face au Panathinaikos. Danilo Andjusic avait été le meilleur marqueur du match avec 17 points, devant Iannis Papapetrou pour le Pana (16 points, 6 rebonds).

Souvenirs de la finale de 2018 à l’OAKA

Dans le staff monégasque, le Manager Général Oleksiy Yefimov, l’entraîneur adjoint Sergii Gladyr, Jeff Turpin le kiné et Diego Goncalves le préparateur physique vont retrouver la salle gigantesque de l’OAKA, théâtre de la finale de la BCL 2018 entre l’AEK Athènes et la Roca Team. A l’époque, Sergii Gladyr le shooteur était sur le parquet, la Roca Team avait éliminé les Allemands de Ludwigsboug en demi-finale (87-65) avant de s’incliner en finale face à l’AEK (94-100) devant près de 20.000 fans, une ambiance indescriptible. Sergii Gladyr, auteur de 6 points en 20 secondes en 2e mi-temps dont un incroyable T3 pris des 9 mètres, avait inscrit 18 points lors de cette finale 2018 athénienne.

Le chiffre : 39 

Soit le nombre de titres de champion de Grèce remportés par le Panathinaïkos Athènes, un record en Europe. 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021 (soit les 5 dernières éditions) n'ont pas échappé au géant athénien. Le Pana est un géant grec mais aussi du basket continental. La ‘’green team’’ s’est imposée comme une force majeure de l’EuroLeague depuis l’ère du Final Four en 1988, décrochant six titres en EuroLeague entre 1996 et 2011. Le premier titre de 1996, décroché par les héros Panagiotis Giannakis, Dominique Wilkins et Fragiskos Alvertis, est rentré dans la légende du basket grec.

Le coin des stats. En EuroLeague, le meilleur scoreur du Panathinaïkos est le meneur US Darryl Macon Jr (14,4 pts), devant l’ailier international Iannis Papapetrou (10,4 pts) et le géant pivot Giorgios Papagianis (9,5 pts, 8 rebonds). Pour la Roca Team, Mike James (15,3 pts, 6,1 passes, 2,9 rebonds), Dwayne Bacon (13,7 pts, 2,7 rebonds), Donatas Motiejunas (10,1 pts, 4,3 rebonds) figurent en double-figure au niveau du scoring.

Les déclas d’avant-match

Sasa Obradovic (entraîneur de la Roca Team) : " Mon équipe sait qu’elle doit réagir après la défaite face à Boulogne-Levallois et montrer un visage différent en défense. Le Panathinaïkos reste sur une défaite au buzzer à Efes et une victoire à domicile contre Baskonia. C’est une équipe qui joue sans la pression du Top 8, ce qui la rend d’autant plus dangereuse. Il faudra le meilleur Monaco pour espérer décrocher la victoire. "

Yakuba Ouattara (ailier de la Roca Team) : " Les deux matches successifs contre le Panathinaïkos et l’Etoile Rouge Belgrade sont le tournant de notre saison. Ils vont déterminer si nous pouvons atteindre notre objectif du Top 8. On l’a vu lors de ses derniers matches, le classement du Pana ne veut pas dire grand-chose. Nous allons devoir lutter de toutes nos forces et jouer notre meilleur basket pour continuer à croire en notre rêve. "