DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      |      DERNIERS ABONNEMENTS DISPONIBLES POUR LA SAISON 2024/2025 !      
Une partition parfaite pour l'AS Monaco

Une partition parfaite pour l'AS Monaco

Monaco n’a pas fait dans le détail pour boucler cette semaine, en prenant largement la mesure de Cholet (102-59). Une fin d’après-midi parfaite puisque Zvezdan Mitrovic a pu faire tourner son effectif, ne déplore aucun blessé, et des joueurs tel Yak Ouattara, Brock Motum et Ibrahima Fall Faye se sont montrés à leur avantage. Cap maintenant sur l’EuroLeague et deux énormes déplacements face à des têtes d’affiche que sont le Maccabi Tel Aviv, et l’Anadolu Efes Istanbul.

LE MATCH

Calendrier démentiel oblige, Zvezdan Mitrovic aligne onze joueurs pour la première fois de la saison sur la feuille de match, et non pas douze. Armel Traoré est toujours inapte. Mike James, Dwayne Bacon, Will Thomas et Donatas Motiejunas sont laissés au repos et préservés dans l’optique des deux énormes affrontements à l’extérieur qui attendent la Roca Team mercredi et vendredi (Maccabi et Efes).

Pour cette rencontre de Betclic Elite face à Cholet, Coach Z a décidé de titulariser Léo Westermann, Rob Gray, Yak Ouattara, Brock Motum et Jerry Boutsiele.

Monaco a du mal à rentrer dans cette partie face à une formation choletaise complètement décomplexée dans le sillage de Meeks très à son aise, que ce soit en force sous les panneaux, ou ligne de fond avec une certaine facilité au shoot. La troupe de Zvezdan Mitrovic s’en remet à un très grand Yakuba Ouattara, dans tous les bons coups dans ces cinq premières minutes. L’ailier monégasque étale l’intégralité de sa panoplie pour marquer 9 points (16-16). Shoot à trois points, dunk magistral, et paniers en pénétration. 

Le Yak pas utilisé vendredi soir, saisit parfaitement sa chance lors de ce premier quart-temps. Rob Gray et Dominic Artis se livrent un beau duel à l’arrière. Le second cité met ses coéquipiers sur orbite, qui profitent de quelques récupérations de balle, pour mettre en place un jeu de transition rapide. A l’issue de ces dix premières minutes, Cholet vire en tête d’une courte tête (24-25). Pour rappel, dans un contexte particulier, ils étaient venus s’imposer à Gaston Médecin l’an dernier. Laurent Vila a sa petite idée derrière la tête, pour tenter la passe de deux.

Ce deuxième quart-temps ne déroge pas à la règle, avec une partie disputée sur un rythme soutenu des deux cotés du terrain. Ibrahima Fall Faye et Donta Hall se trouvent à merveille dans la peinture pour refaire passer l’ASM devant au tableau d’affichage (31-29). La domination au rebond est asémiste comme très souvent cette saison. Alpha Diallo et ses partenaires prennent le dessus physiquement pour créer un premier écart au score dans cette partie (36-29, 25’). Monaco a resserré les boulons en défense, et Cholet ne trouve plus de position confortable au shoot. Donta Hall se régale à l’image de cette double action, avec un énorme dunk, suivi d’un gros contre (41-31). La Roca Team a appuyé sur l’accélérateur en mettant en place les ingrédients qui font d’elle un véritable rouleur compresseur. Une défense agressive, et un jeu collectif parfaitement huilé en attaque. L’ASM rentre aux vestiaires avec 17 unités d’avance (51-34).

Le show jusqu’au bout

Monaco ne baisse pas d’intensité, et garde le rythme en défense, en faisant totalement déjouer ses adversaires, qui ne parviennent plus à régler la mire. Quant à Yak Ouattara, il a la main toujours aussi chaude, avec trois paniers à trois points d’affilée, qui corsent un peu plus l’écart (66-38). L’ailier français a bien mérité sa standing ovation des supporters à sa sortie du terrain. Tous les joueurs sont au diapason, et Zvezdan Mitrovic sait qu’il pourra compter sur l’entièreté de son groupe, pour performer dans les deux compétitions cette saison, avec une cadence infernale et une moyenne d’un match tous les trois jours. 

La machine est lancée, et le fossé s’agrandit un peu plus entre les deux équipes (77-43). Les Monégasques défendent dur sur l’homme, et obligent les Choletais à de nombreuses erreurs en attaque, avec notamment de nombreuses fautes de marcher. La messe est dite à la fin de ce troisième quart-temps (81-47). Les dix dernières minutes, Monaco ne les galvaude pas, bien au contraire.

Le show continue d’être assuré, notamment par l’intermédiaire d’un Ibrahima Fall Faye très remuant sous le cercle. La barre des 40 points de différence est atteinte au cours de ce dernier quart-temps (97-54, 38’). Avec sérieux et brio, les Roca Boys inscrivent plus de 100 points dans la dernière minute sur un nouveau panier à trois points de Yak Ouatttara toujours lui, et sous l’impulsion de Rudy Demahis, auteur d'une très belle entrée à la mène pour distiller le jeu (102-59). Brock Motum signe également une prestation très aboutie avec 22 points, et une très belle réussite au shoot.

ILS ONT DIT

Zvezdan Mitrovic (entraîneur de la Rosa Team) : « On a montré une grosse énergie, spécialement les joueurs qui n’avaient pas joué le dernier match. Nous avons été agressifs en défense, et après quinze minutes on avait plié la rencontre. Les joueurs ont poursuivi sur ce rythme pendant 40 minutes, et je suis vraiment satisfait. C’est une très bonne prestation collective ».

Yakuba Ouattara (ailier de la Roca Team) : « Cette prestation est la meilleure façon possible pour aborder les chocs en Euroleague qui nous attendent à l'extérieur. Cette semaine on a livré deux bons matchs. Aujourd’hui, on était présents dans l’agressivité d’entrée de jeu, pour ne pas reproduire les mêmes erreurs qu’à Bourg. Quand on joue ensemble, on peut faire de très grandes choses. A titre personnel, j’avais vraiment envie de jouer, et ça fait du bien pour la confiance ».

Laurent Vila (entraîneur de Cholet) : « On avait des intentions qu’on a pu voir sur le premier quart-temps. On a essayé de jouer les yeux dans les yeux, et après sur leur première série, on a lâché. Alors qu’il faut faire preuve d’orgueil, et jouer un basket d’équipe. Ce n’est pas du tout ce qu’on a fait. Nous n’avons pas défendu, et on les a laissé jouer un basket très propre. On avait bien travaillé et on venait avec des intentions. Ca a duré dix minutes. C’est un non match et c’est regrettable ».


LA FICHE TECHNIQUE

A Monaco, salle Gaston Médecin, l’AS Monaco bat Cholet 102-59 (24-25, 27-9, 30-13, 21-12).

Monaco : 39 tirs sur 75 (14/32 à 3-pts), 10 LF sur 19, 46 rebonds (Motum 9), 27 passes décisives, 4 interceptions, 11 balles perdues.

La marque : Ouattara 23, Motum 22, Fall Faye 15, Diallo 11, Gray 10, Lee 9, Hall 4, Andjusic 3, Westermann 3, Boutsiele 2, Demahis.


Cholet : 22 tirs sur 62 (1/16 à 3-pts), 14 LF sur 17, 33 rebonds (Diarra 8), 9 passes décisives, 8 interceptions, 17 balles perdues.

La marque : Makoundo 12, Artis 11, Diarra 10, Meeks 8, Dallo 6, Robineau 5, De Sousa 4, Govens 2, Hogg 1, Jok.