LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      |      LA CAMPAGNE DE RÉABONNEMENT POUR LA SAISON 2024/2025 COMMENCE LE 20 JUIN - RESTEZ CONNECTÉS - LA VENTE DES ABONNEMENTS 2024/2025 OUVRIRA LE 1er JUILLETT      
Olympiakos : un rendez-vous au sommet sous l’Olympe

Olympiakos : un rendez-vous au sommet sous l’Olympe

Les rendez-vous historiques s’enchaînent pour la Roca Team 

Avec le souvenir encore frais d'une semaine riche en grands moments à la maison – 3 victoires face à Etoile Rouge (70-62), Moscou (97-80) et le CSKA (100-75) – l’AS Monaco Basket se rend au pays des JO modernes, à Athènes, pour aborder un nouveau marathon de 7 matches en 17 jours avec pour commencer ce grand choc face au 3e de l'Euroleague, l'Olympiakos Le Pirée, ce vendredi à 20h (8e journée). Une superbe affiche pour les hommes de Zvezdan Mitrovic, pour laquelle près de 10.000 fans sont attendus dans la salle du Pirée, la forteresse de l’Olympiakos, une arène célèbre parmi les plus chaudes ambiances de l'Euroleague.

Sur Monaco Info

Une rencontre à ne pas manquer en direct depuis la Principauté sur Monaco Info (canal 8 de la Box Monaco Telecom) avec David Cozette et Ali Traoré aux commentaires. Pour tous, en direct sur le web sur Euroleague.TV (sur abonnement).

Will Thomas a repris 

Si Léo Westermann, resté en Principauté pour suivre le protocole de soins doit encore patienter un peu avant de retrouver les parquets, Will Thomas est de retour à l’entraînement collectif depuis mardi. L’ancien du Zenit et de Valence est la 3e à l’évaluation moyenne en Euroligue de la Roca Team (8,3 pts à 64 ,7 %, 4,3 rebonds). Will est susceptible d’effectuer sa rentrée ce vendredi au Pirée.

Dwayne Bacon, 1er déplacement

Très efficace pour sa toute première apparition face au CSKA Moscou (11 pts, 2/3 à 3 pts, 3 rebonds, 1 passe), le nouvel ailier de la Roca Team Dwayne Bacon découvre l’Euroleague avec une grosse motivation. Avec son premier déplacement dans le temple de l’Olympiakos, le natif de Lakeland (Floride) est directement dans le vif du sujet.

« Dwayne est vraiment très bon, et même défensivement il tient son rôle, aux postes 3 et 4. Il rend le jeu plus simple pour ses coéquipiers autour, il fluidifie tout ça. C’est un plaisir de jouer avec lui et de l’avoir parmi nous », a commenté Donta Hall, qui s’attend à un gros combat sous le cercle.

L'Olympiakos invaincu à domicile 

Deux mois jour pour jour après avoir affronté en amical l’Olympiakos Pirée sur son parquet du Peace and Friendship Stadium, l’AS Monaco Basket est donc de retour sur la zone côtière du Pirée, voisine de la grande agglomération athénienne. Le 5 septembre dernier, en pleine préparation, les hommes de Zvezdan Mitrovic s’étaient inclinés de justesse en finale du « Bwin Tournament against Covid-19 » face aux Hellènes (98-93). Depuis, la Roca Team s’est renforcée avec les arrivées de Will Thomas, Mike James et Dwayne Bacon. 

De son côté, l’Olympiakos, triple vainqueur de la Turkish Airlines Euroleague (1997, 2012, 2013), a réussi son entrée dans la compétition avec un bilan de 5 victoires pour 2 défaites. Les Grecs sont invaincus à domicile (5 sur 5, avec notamment un succès sur le Real) et restent sur 2 succès de rang sur leur parquet : contre l’ALBA Berlin (87-83) et face à Fenerbahce (67-65).

Riche effectif pour les Reds  

De retour en D1 grecque cette saison après un retrait volontaire de deux saisons, le club du Pirée a conservé les deux tiers de son effectif, dont un noyau dur composé du meneur grec international Kostas Sloukas, l'ailier fort gréco-bulgare Sasha Vezenkov (11,1 pts, 5,2 rebonds), la légende Kostas Papanikolaou, MVP de la finale de 2012 remportée par l’Olympiakos face au CSKA Moscou, et auteur du doublé en 2013 et l'ancien villeurbannais champion de France en 2019 Livio Jean-Charles… Trois des quatre recrues ont brillé la saison dernière en Euroleague en faisant partie des cadres de leur équipe : Moustapha Fall, meilleure évaluation de l’ASVEL, Thomas Walkup (Zalgiris Kaunas) et Tyler Dorsey (Maccabi Tel Aviv). Dorsey (13,4 pts, 47,2% à 3-pts) est le meilleur scoreur de l'Olympiakos en Euroleague après 7 journées. La dernière recrue de l'intersaison, Michalis Lountzis, 23 ans, a effectué ses armes la saison passée avec Promitheas Patras en EuroCup.

Quincy Acy en renfort au Pirée

L'Olympiakos s'est renforcé cette semaine avec la signature de l'ailier US Quincy Acy (2,01m, 31 ans). Ce dernier, puissant, gros dunkeur et contreur, a joué pas moins de 7 saisons et 337 matches en NBA pour 4,9 points et 3,5 rebonds en moyenne. Lors de la saison 2019-2020, pour son année de rookie en Europe, il a établi des statistiques similaires : 4,8 points et 3,7 rebonds en 27 matches d’Euroleague avec le Maccabi Tel Aviv.

Les retrouvailles avec Moustapha Fall 

Cette rencontre face à l’Olympiakos Le Pirée sera l’occasion de voir à l’œuvre un ancien joueur de la Roca Team, Moustapha Fall. Le pivot international français, récent médaillé d’argent aux Jeux Olympiques de Tokyo, a porté le maillot Rouge et Blanc en 2014- 2015 en Pro B, la saison de la montée sous les ordres de Zvezdan Mitrovic. Passé par Antibes et Chalon-sur-Saône, il s’est ensuite exilé en Turquie (Sakarya Buyuksehir Basketball et Turk Telekom Ankara) et en Russie (Lokomotiv Kuban Krasnodar) avant de revenir en France en 2020 à l’ASVEL. Depuis le début de saison 2021- 2022, il fait les beaux jours de l’Olympiakos et représente l’un des éléments de base du coach Georgios Bartzokas.

Le duel, James - Sloukas 

Kostas Sloukas est le maître d’oeuvre offensif de l’Olympiakos en sortie de banc (10,9 points, 3,4 passes, 2,7 rebonds et 1,1 interceptions). Le meneur grec se présente en confiance après un 5/8 à 3-pts lors des deux dernières rencontres, sans compter son jump-shoot de la victoire face au Fenerbahce. Pour la Roca Team, Mike James, décisif face au CSKA Moscou, est aux portes du Top 10 des scoreurs en Euroleague (14,4 pts), deuxième aux interceptions (2,3 /match) et troisième meilleur passeur (4,9/match), sans oublier ses 4 rebonds par match. « Magic Mike », qui a évolué deux saisons au Panathinaïkos (2016-17 et 2018) ne se sentira pas dépaysé ce vendredi soir, lui qui a connu les atmosphères bouillantissimes du derby athénien face au grand rival Olympiakos !

Gare à l’entame 

L’Olympiakos a l’habitude de démarrer fort ses rencontres. Les Grecs ont remporté 6 de leurs 7 premiers quart-temps en Euroleague cette saison, avec une marge moyenne de 7,2 points. Rester au contact sera une priorité pour la Roca Team, dans une salle qui ne demandera qu’à s’embraser.

Les déclas d’avant-match

Zvdezdan Mitrovic, entraîneur de la Roca Team : « Du fait de leur effectif et de la qualité du jeu qu’ils proposent, pour moi l’Olympiakos est une équipe taillée pour le Finalfour. C’est une équipe avec beaucoup d’impact, redoutable chez elle ? Bien sûr pour nous c’est une nouvelle expérience, nous serons motivés pour montrer un beau visage et contester l’Olympiakos avec nos valeurs et notre envie de progresser toujours dans cette compétition ».

Alpha Diallo, ailier de la Roca Team : « Je pense qu’il sera important pour nous de nous présenter la bas en étant vraiment agressifs , l’Olympiakos est une équipe dure à jouer , ils sont soutenus par de nombreux fans, parmi les meilleurs fans en Euroligue, donc pour jouer contre eux , on aura besoin d’être performants et constants pendant 40 minutes. Nous restons sur deux victoires sur le Red Star et le CSKA, la défaite contre le Barça était après prolongation, on aurait pu gagner, ce sont des matches qui nous ont donnés de la confiance. Maintenant l’Olympiakos est un défi d’une autre nature car à l’extérieur, il faudra y croire et ne rien lâcher ».

Rudy Demahis-Ballou, meneur de jeu de la Roca Team : « On a affronté l’Olympiakos en préparation , on se connaît un peu même si l’on sait que la compétition c’est tout autre chose. On affronte chez elle avec son gros public l’une des meilleures équipes de l’Euroleague mais nous voulons encore jouer crânement notre chance. Il y a Moustapha Fall et Livio Jean Charles , deux très bons joueurs , on les a affrontés quand on était à l’ASVEL, il y aura donc aussi des duels Franco-français intéressants dans cette rencontre ».