La Roca Team s'affirme et enchaîne

La Roca Team s'affirme et enchaîne

La Roca Team poursuit son parcours presque parfait en Euroleague avec une cinquième victoire en six journées décrochée face à l'Etoile Rouge de Belgrade (85-77). Face à des Serbes accrocheurs et poussés par 400 fans inconditionnels en tribunes, il a fallu sortir les muscles pour rendre vaines leurs multiples tentatives de retour. Jordan Loyd a confirmé sa grosse montée en puissance (20pts), et Mike James s'est montré une nouvelle fois clutch dans le money-time (21pts). Voilà les Roca Boys deuxièmes du classement, avec le même bilan que le leader Fenerbahce qui s'est incliné sur le terrain du Barça. 

LE MATCH

Pour cette rencontre d’Euroleague face à l’Etoile Rouge de Belgrade et ses 400 supporters déchaînés, les fans de la Roca Team ont fait plus que répondre présents avec une ambiance incandescente. Sasa Obradovic a décidé d’aligner dans son cinq de départ Mike James, Jordan Loyd, Yakuba Ouattara, John Brown, et Donta Hall. Une composition très athlétique pour répondre à la densité physique que vont proposer les Serbes.

Le Red Star est fidèle à ses principes et propose un gros combat aux Monégasques dès les premiers instants de cette rencontre. John Brown et Donta Hall se chargent de faire le show pour chauffer un peu plus Gaston-Médecin, avant que Mike James ne prenne les choses en main avec deux shoots dont il a le secret pour placer les siens en tête (13-11). Mais la Roca Team est dans la pénalité pour le reste de ce Q1.

Le Red Star montre comme disaient Sasa Obradovic et Jordan Loyd, que c’est un adversaire redoutable malgré son classement. Les dix premières minutes sont loin d’être simples pour les Monégasques qui se heurtent à la réussite des Nedovic and co derrière l’arc. A la fin de ce premier quart-temps, sur un trois points au buzzer de Markovic, les Serbes comptent deux points d’avance (17-19).

Les Roca Boys en mettent encore plus en défense pour forcer le Red Star à shooter dans des situations difficiles. De l’autre côté du terrain, Adrien Moerman se distingue à trois points dans le corner, et Donatas Motiejunas est omniprésent dans la peinture. Le pivot lituanien a capté trois rebonds offensifs et permis à l’ASM de reprendre les commandes par la même occasion. Mais le score est toujours aussi serré à 5 minutes de la pause (26-24). Cette rencontre est extrêmement défensive.

Les deux formations ne se lâchent pas dans ce premier acte et se rendent coup pour coup. Donatas Motiejunas soigne encore un peu plus sa prestation, et quand il est remplacé par Donta Hall, ce dernier se montre une fois de plus très aérien, et récupère des ballons que seul lui peut. Côté Red Star, Bentil l’ancien du Milan mène la barque (32-31). Mike James en chef de file accélère dans les deux dernières minutes, et permet à la Roca Team de créer le plus gros écart de cette première période à la la pause (38-31).

Mike James et Jordan Loyd ont pris feu

Au retour des vestiaires, Sasa Obradovic décide de repartir avec Mike James, Jordan Loyd, Alpha Diallo, John Brown et Donta Hall. Ben Bentil revient en feu pour le Red Star et marque sept points consécutifs pour permettre à ses coéquipiers de revenir à hauteur (38-38). Sans être flamboyants, les Roca Boys ne s’affolent pas, et se redonnent un matelas confortable dans la foulée grâce à du jeu en transition (51-44). Jordan Loyd est partout, et se mue en parfait scoreur pour l’ASM.

Monaco retrouve de l’allant dans son jeu collectif avec un ballon qui circule à merveille jusqu’à Elie Okobo dans le corner qui fait mouche. Avant que Mike James ne distille un caviar d’une passe laser à Donatas Motiejunas qui ne se fait pas prier pour donner 11 points d’avance aux siens (57-46). Finalement, à l’aube des dix dernières minutes, la Roca Team compte six points d’avance face à des Serbes qui restent dans les clous (59-53).

Elie Okobo, Mike James et Adrien Moerman ne tremblent pas sur la ligne des lancers-francs pour conserver un petit matelas confortable à 7 minutes du terme de cette rencontre (67-58). La défense des Roca Boys est agressive notamment sur un Vildoza qui peine à s’illustrer. Et Jordan Loyd se rappelle au bon souvenir de ses anciens coéquipiers en enfonçant le clou d’un trois points monstrueux, tandis qu’Alpha Diallo enfonce une énième fois Nedovic (74-60).

L’Etoile Rouge joue son va-tout et revient sous la barre des dix unités à un peu moins de trois minutes du terme (74-65). Mais dans cette fin de rencontre, l’ultime sursaut d’orgueil des visiteurs a été repoussé par le talent à l’état pur de Jordan Loyd et Mike James. Auteurs de 41 points à eux deux, ils ont fait très mal aux Serbes dans les moments chauds de cette rencontre, et ont porté la Roca Team pour l’emporter (85-77). Monaco est seul deuxième du classement d’Euroleague avec le même bilan que Fenerbahce (5v-1d).

ILS ONT DIT

Sasa Obradovic (entraîneur de la Roca Team) : « C’était une grosse bataille ce soir. L’Etoile Rouge de Belgrade n’a jamais abandonné et c’est dans leur ADN. Ils nous ont posé des problèmes avec leur défense agressive, mais nous avons trouvé des solutions. Les joueurs ont su rester forts sous la pression. Jordan Loyd a été incroyable aujourd’hui avec Mike James aussi dans les moments chauds. Sur le parquet de l’Olympiakos c’était Elie Okobo. On a différentes armes, c’est notre force.»

Vladimir Jovanovic (entraîneur de l’Etoile Rouge) : « Nous avons joué avec beaucoup d’énergie ce soir. Je félicite Monaco pour sa victoire mais aussi mes joueurs pour ce qu’ils ont montré pendant 40 minutes. En face de nous, c’était une très belle équipe qui a des ambitions élevées cette année et qui a montré pourquoi elle était là. A chaque fois qu’on est revenu, Jordan Loyd et Mike James ont pris les choses en main, et ça nous a fait mal. »

Adrien Moerman (capitaine de la Roca Team) : « C’était un match d’Euroleague. Tout le monde peut battre tout le monde. On aurait pu faire mieux, mais le plus important c’est d’avoir réussi à garder notre dynamique actuelle. Les rencontres s’enchaînent avec Dijon dimanche et après Valence qui est en forme actuellement. Chaque victoire compte, et ça c’est ce qu’il faut retenir. On a su garder notre concentration. »

Jordan Loyd (arrière de la Roca Team) : « Ils ont des très bons arrières et on le savait. Il fallait les mettre sous pression, et tout le monde a bien travaillé en défense pour ça. Ce qu’on veut c’est jouer ensemble, on apprend ça, et ce n’est pas difficile. On prend vraiment du plaisir à jouer de cette manière. J’ai trouvé mes positions, et maintenant je suis efficace c’est bien. »

LA FICHE TECHNIQUE

A Monaco, salle Gaston-Médecin l’AS Monaco bat l’Etoile Rouge de Belgrade 85-77 (17-19, 21-12, 21-22, 26-24)

Monaco : 34 tirs sur 66 (7/23 à 3-pts), 10 LF sur 15, 36 rebonds (Hall 7), 12 passes décisives (Loyd-Okobo 3), 7 interceptions, 4 balles perdues.

La marque : James 21, Loyd 20, Motiejunas 13, Diallo 9, Hall 8, Okobo 5, Moerman 5, Brown 4, Strazel, Ouattara.

Belgrade : 25 tirs sur 59 (11/29 à 3-pts), 16 LF sur 24, 37 rebonds (Petrusev 12), 16 passes décisives (Vildoza-Petrusev 4), 1 interception, 10 balles perdues.

La marque : Petrusev 16, Bentil 14, Nedovic 13, Markovic 8, Lazarevic 7, Holland 5, Vildoza 5, Dobric 3, Ivanovic 2, Lazic, Martin 2.