Danilo Andjusic rejoint l’AS Monaco

Danilo Andjusic rejoint l’AS Monaco

L’AS Monaco est heureuse d’annoncer la signature pour la saison à venir de l’arrière international serbe Danilo Andjusic (1,95m, 30 ans), en provenance de Bourg-en-Bresse, après avoir accompli la meilleure saison de sa carrière. En 45 matchs disputés (Betclic Elite et Eurocup) sous les couleurs de la JL Bourg, il a compilé la bagatelle de 19,4 points, 3,2 passes décisives et 2,7 rebonds. Danilo Andjusic a fini meilleur marqueur du championnat français avec une moyenne de 20 points par match, et figure dans le cinq majeur de la saison. Le Serbe a aussi été un joueur essentiel de sa sélection nationale lors des fenêtres internationales. Il a assumé ce statut de leader, en l’absence des joueurs NBA et Euroleague, gagnant par la même occasion sa place pour le tournoi qualificatif olympique. Malgré une défaite en finale de ce TQO difficile à digérer face à l’Italie, il a tout tenté pour envoyer son pays aux Jeux Olympiques, finissant meilleur marqueur de la rencontre avec 27 points.

Le natif de Belgrade a effectué ses débuts en professionnel en 2009, au sein du championnat serbe. Après deux saisons (2011-2013) sous les couleurs du mythique club du Partizan Belgrade, Andjusic finira la saison 2013 avec la Virtus Bologne, avant de partir en Espagne à Valladolid (2013-2014), puis Bilbao (2014-2015). Il a effectué un crochet par la VTB United League en Russie, avec Parma Perm lors d’un exercice 2016-2017 très réussi, puis une saison 2017-2018 sous le maillot de l’UNICS Kazan. Après être retourné dans son championnat d’origine avec le club d’Igokea (2018-2019), il a rejoint le championnat français et la JLB sous les ordres de Savo Vucevic. Il est devenu le véritable fer de lance de cette équipe, et a grandement contribué aux magnifiques performances du club ces deux dernières saisons.

Très bon shooteur, et doté d’une belle vision du jeu, Danilo Andjusic est un renfort de poids pour l’effectif de Zvezdan Mitrovic.

Bienvenue à Danilo Andjusic, nouveau joueur de l’AS Monaco !


Danilo, tout d’abord tu viens de terminer ce TQO avec cette défaite face à l’Italie. Quel sentiment prédomine ?

Honnêtement, je me sens dévasté. C’est probablement la pire défaite de ma carrière parce que l’enjeu était énorme avec un billet pour les Jeux Olympiques. Nous n’avons pas rempli l’objectif que l’on s’était fixé donc c’est dur à encaisser. Et ce sera encore plus difficile quand on regardera les JO à la télé. Ca passera avec le temps.

Lors de ce tournoi vous avez poursuivi sur le plan personnel votre meilleure saison avec une moyenne de 19,4 points par match. Estimez-vous être au top de votre carrière ?

Oui je le pense. J’ai 30 ans, j’ai beaucoup grandi durant cette année sur le terrain, mais aussi en dehors. J’ai acquis pas mal d’expérience et je pense que j’ai encore franchi un palier. C’est ce que je voulais et aujourd’hui je me sens prêt à jouer au plus haut niveau. C’est mon objectif !

C’est en ce sens que vous avez décidé de rejoindre l’AS Monaco Basket ?

Exactement. C’est un club qui ne cesse de progresser au fil des années. J’ai beaucoup suivi leurs performances cette saison, et ils m’ont vraiment impressionné. Ils ont notamment gagné l’EuroCup, et ils joueront l’Euroleague l’an prochain. Ils ont aussi fini le championnat dans les premières places. Le club et les gens qui y travaillent ont de l’ambition. C’est un état d’esprit qui me correspond à part entière. C’est le bon moment et le bon club pour moi pour montrer que je peux jouer en Euroleague. On veut montrer qu’on peut bien figurer dans cette compétition relevée. Je connais le coach et plusieurs joueurs de l’effectif. Je sais pertinemment qu’ils vont préparer la saison pour faire quelque chose parce qu’il y a de l’ambition, c’est dans l’ADN du club. J’ai choisi Monaco pour toutes ces raisons.

Vous auriez pu quitter la France, mais vous avez choisi d’y rester. C’est un pays que vous aimez ?

J’aime beaucoup la vie en France. Ma famille se sent bien dans ce pays, et donc ça m’a encore plus conforté dans mon choix de rejoindre l’AS Monaco. J’ai eu des offres venant d’autres pays, mais quand les dirigeants monégasques sont venus vers moi, je n’ai pas réfléchi une seule seconde. Dans ma tête c’était déjà acté. C’est aussi un environnement et un cadre de vie parfait pour ma famille. Je suis impatient de commencer l’aventure à Monaco !

Vous avez joué à de nombreuses reprises contre Monaco. Qu’est-ce qui vous a le plus impressionné chez cette équipe ?

(Sans hésitation) La défense ! C’est clairement leur point fort. Ils travaillent tous ensemble pendant 40 minutes sans jamais s’arrêter. Ils sont très agressifs et mettent beaucoup d’énergie dans ce secteur. C’est compliqué de jouer contre eux parce qu’ils sont très athlétiques, et mettent un sacré rythme. C’est certainement la meilleure équipe que j’ai affrontée lors de mes deux saisons avec Bourg-en-Bresse.

Vous quittez Bourg-en-Bresse après deux très belles saisons. Quel souvenir gardez-vous ?

Ces deux saisons à Bourg-en-Bresse ont été incroyables. Je garde que des belles choses et de beaux souvenirs. On a fait de très bons résultats pendant ces deux années avec les plus belles saisons de l’histoire du club, et notamment ce top en 8 en EuroCup. Le club n’avait pas connu ça donc c’était formidable. Je n’oublierai jamais cette expérience parce que je pense avoir disputé mes deux meilleures saisons. Et humainement, je me suis fait de nombreux amis et ça, c’est aussi ce qui fait la beauté du sport.

Zvezdan Mitrovic sera ton coach l’an prochain. Qu’est-ce que tu penses de lui ?

Il est incroyable ! Il fait partie des meilleurs entraîneurs en Europe aujourd’hui. Il a prouvé son talent en gagnant l’EuroCup alors que personne ne l’attendait. Je le connais depuis de longues années et c’est aussi pour cela que j’ai décidé de venir ici. C’est un coach très exigeant et je pense que travailler avec lui sera très bénéfique pour mon jeu. Cela me permettra de continuer à progresser et d’être encore meilleur.

Quel a été le maître-mot des dirigeants pour la saison prochaine ?

Nous avons eu des contacts avec le club mais on n’a pas réellement parlé des ambitions et des objectifs. C’est trop tôt parce qu’on ne connait pas encore la composition de l’effectif pour la saison à venir. Mais en revanche, quand j’ai parlé avec Zvezdan Mitrovic, pour lui c’était clair : gagner le championnat de France et faire de notre mieux en Euroleague en causant des problèmes à toutes les équipes.