La Roca Team sort encore le grand jeu !

La Roca Team sort encore le grand jeu !


Une semaine après leur succès à Nanterre (93-65), les joueurs de coach Z ont dominé la formation espagnole d'Unicaja Malaga, ce mardi soir à Gaston-Médecin, au prix d'une grande deuxième mi-temps. Une victoire de 19 points (90-71) qui place l'ASM en tête de son groupe de Top 16 de l'Eurocup.

On appelle ça un début de Top 16 idéal ! Après sa démonstration sur le parquet de Maurice-Thorez lors de la première journée, les Roca Boys ont enchaîné à domicile. L'AS Monaco a confirmé sa montée en puissance pour prendre le meilleur sur Malaga et ses shooteurs redoutables ! Déjà sous pression après leur défaite subie lors de la première journée à Badalone (86-95), les Andalous, portés par Deon Thompson, ont tenté de prendre les choses en main avec une entame intense (0-10, 4e). 

Quelques minutes compliquées avant que la Roca Team ne trouve son rythme, dans le sillage d'un Marcos Knight toujours aussi saignant et d'un Rob Gray entré sur le parquet pour ouvrir le compteur dans le corner À 3-pts. Malgré cette belle réaction, les coéquipiers du Français Axel Bouteille sont restés devant et ont même creusé l'écart (19-33, 15e).

Il faut dire que l'ancien du Bayern Munich Deon Thompson a sorti le grand jeu, une semaine après ses 23 points et 4 rebonds dans le duel 100% espagnol. Mais les Roca Boys n'ont pas lâché et les fans ont dû apprécier la réaction, devant leur télé. Un retour en force de la Roca Team qui à n'en pas douter aurait mis le feu à Gaston-Médecin !  Des moments qui manquent à tout le monde...

Sans réussite au tir jusque-là, les joueurs de coach Z ont pu compter sur Captain Bost pour revenir dans le coup ! D'une délicieuse flèche longue distance, le taulier monégasque a relancé les siens (28-37) avant que Mathias Lessort ne vienne écraser le cercle d'un dunk monstrueux (30-37, 18e). Le colosse de l'ASM a même enchaîné avec un contre de patron pour empêcher Guerrero de monter au cercle. La combinaison idéale pour reprendre confiance avant la pause. 

Déterminés, les coéquipiers de JJ OBrien ont fait le travail pour revenir à distance raisonnable. Face à son ancienne équipe, Mathias Lessort a continué son énorme travail dans la peinture avec des mouvements de grande classe. Au dunk, au contre, au rebond, à la claquette : le pivot martiniquais a livré une copie de top niveau (20 points, 9 rebonds dont 8 offensifs et 32 d'évaluation) et ses coéquipiers l'ont bien imité.

Bref, l'ASM a retrouvé son meilleur visage des deux côtés du terrain avec une attitude admirable. Zvezdan Mitrovic a encore trouvé l'alchimie parfaite et son équipe est revenue à hauteur de son adversaire du soir (46-46, 24e). Les Roca Boys pris les commandes sur un T3 de Damien Inglis (51-48, 27e) et Malaga s'est mis à courir derrière le score. Tout benef ! L'AS Monaco a récité sa partition offensive avec... 30 points inscrits dans le troisième quart-temps (61-57), dont 12 pour Mathias Lessort en mode international.

Enfilant à son tour sa tenue de magicien (quels shoots en sortie de dribble), captain Dee Bost (15 points, 8 passes) a même pris feu lors du dernier round, avec un T3 dès l'entame pour donner un peu plus d'avance aux siens et lancer son récital final. Suffisant pour gérer l'affaire avec maîtrise, d'autant que Rob Gray a lui livré une prestation de haut niveau pour sa première sortie à domicile en Eurocup avec la Roca Team (24 points, 4/6 à 3 points et 2 interceptions). Avec 21,5 points de moyenne en deux matches, Rob Gray devient le top-scoreur du Top 16 à égalité avec l'intérieur américain d'Unicaja, Deon Thompson.

C'est tout le collectif qui s'est mis au diapason, avec Will Yeguete, Abdou Ndoye, Damien Inglis, la Roca Team concentrée sur tous les ballons finissant à 12 interceptions... contre 0 dans l'escarcelle d'Unicaja.

Deuxième attaque de la compétition jusque-là, la formation andalouse n'était jamais tombée en-dessous des 80 points inscrits avant ce match. La patte coach Mitrovic est passée par là et les Roca Boys ont parfaitement sur monter les barbelés pour s'offrir un second succès en autant de matchs (90-71). 

La victoire d'une équipe tendue vers son objectif et qui lance parfaitement Dee Bost et les siens dans ce Top 16. Prochain rendez-vous, mardi prochain (20h45) dans la salle de la Joventut Badalone, dans les faubourgs de Barcelone.


Ils ont dit


Zvezdan Mitrovic (coach de l’AS Monaco) : « La façon dont nous avons joué en deuxième mi-temps est très importante. Une grande agressivité, une grande énergie. Après cela, nous nous sommes libérés en attaque. Les garçons ont tout donné sur le parquet, un très bel état d’esprit ».

Mathias Lessort (pivot de l’ASM) : « L’équipe était en feu, pas seulement moi. Le vestiaire est heureux, c’était un gros match pour nous, une victoire très importante dans un groupe très disputé. En seconde période, on s’est montré très agressif, on haussé le niveau, tout le monde s’est donné à fond. Bien sûr, le but est de continuer comme ça, on se bat pour la première place. La dernière fois que j’ai pris 8 rebonds offensifs ? Je ne m’en souviens pas, ça devait être dans les catégories jeunes ».

Luis Casimiro (coach de Malaga) : « On a bien démarré, mais lorsque Monaco a hausse le niveau d’intensité et a joué plus physique en défense, ils nous ont stoppés, nous avons perdu notre rythme ».


La fiche technique :

A Monaco, salle Gaston-Médecin, AS Monaco bat Unicaja Malaga 90 à 71 (17-20, 14-19, 30-18, 29-14).
Match à huis-clos. 

Monaco : 32 tirs sur 75 (10 sur 27 à trois points), 16 LF sur 22, 31 rebonds (Lessort 9), 13 passes, 12 interceptions, 7 balles perdues.
Marqueurs : Gray 24, Lessort 20, Bost 15, Obrien 13, Knight 5, Ndoye 5, Yeguete 5, Inglis 3.

Malaga : 24 tirs sur 52 (5 sur 12 à trois points), 18 LF sur 23, 32 rebonds (Thompson 8), 11 passes, 0 interception, 21 balles perdues.
Marqueurs : Thompson 20, Guerrero 10, Fernandez 11, Brizuela 8, Bouteille 7, Diaz 6, Waczynski 3, Alonso 2, Gerun 2, Abromaitis 2, Nzosa.