Une balade en Lituanie (88-64 contre Lietkabelis)

Une balade en Lituanie (88-64 contre Lietkabelis)



Gênée pendant 10 minutes, la Roca Team a accéléré dans le 3e QT, comme à l'aller, pour facilement dominer une équipe lituanienne du Lietkabelis Panevezys démobilisée car déjà éliminée (88-64). La troisième place du Groupe C est toute proche. La Roca Team a bien fini son grand road trip à l'Est !

Le début de match se présente sous le signe des séries. Les hommes de Zvezdan Mitrovic répondent à un 5-0 du Lietkabelis par un 8-0 (8-12, 4e). 

Darral Willis, plus en réussite que mercredi, se signale avec six points en quatre minutes. Le meneur US Vinales et Paulius Valinskas laissent en vie leur équipe avec une belle réussite au tir (15-14, 7e).

Damien Inglis, frustré par son match en Russie (0 point, 5 fautes en 12 minutes), se montre très actif des deux côtés du parquet.Sans réussite pendant dix minutes, Abdoulaye Ndoye conclut le QT1 par un superbe trois points au buzzer (15-21).

Paulius Poska, dès ses premières minutes sur le parquet s’illustre, avec cinq points en une minute. L'ASM se fait alors piéger par le petit rythme des Lituaniens qui réussissent plusieurs bons tirs (20-23, 11e).

Damien Inglis est le facteur X monégasque en sortie de banc avec 9 points en 8 minutes sur le parquet. Sans Dee Bost, Nikola Rebic prend les commandes du jeu avec réussite (9 points et 3 passes à la pause).

En fin de QT, on reprend le même et on recommence. Abdoulaye Ndoye aligne de très loin. La Roca Team prend le large avec neuf unités d’avance (33-42).

Le retour des vestiaires est une formalité avec le jeune Yohann Choupas en réussite (7 points à 4/7 en fin de match), tout comme le bulldozer Marcos Knight qui enchaîne les paniers.

L’écart passe rapidement à 13 puis 16 et 20 points d’avance grâce à un 15-3 en cinq minutes. Pour faire le spectacle, l'international tricolore Mathias Lessort est toujours au rendez-vous avec une claquette-dunk digne du All Star Game. 

Au match aller, les Lituaniens avaient coulé au QT3 (perdu 35-8). Même sanction ce vendredi avec un 27-9 (42-69 en fin de QT).

Après avoir accéléré durant dix minutes, les hommes de Zvezdan Mitrovic baissent de rythme. Mais Abdoulaye Ndoye continue son récital (il termine la rencontre avec 14 points, 6/6 au tir). C’est son record de points en EuroCup (10 à Antwerp).

L’écart oscille en moyenne entre 27 et 29 points. Mais le Lietkabelis réussit plusieurs paniers longue distance pour revenir à 21 points. Le match est joué depuis longtemps.

Damien Inglis, MVP du soir, affiche 22 d’évaluation, son record en EuroCup avec 11 points, 8 rebonds, 4 passes et un contre. L'international français de 25 ans a été l'homme clé côté monégsaque.

Nikola Rebic, lui aussi, profite de cette belle victoire pour battre son record de points dans la compétition. Avec 11 points, il efface sa marque de 10 points avec Mornar Bar en octobre 2018.

Avec 6 joueurs à 10 points et plus et malgré les absences de Dee Bost et Rob Gray (qualifié pour le Top 16), le collectif monégasque a bien répondu présent.

Si Andorre s’incline à Bologne (mardi 22), Monaco terminera officiellement troisième de son groupe et retrouvera Nanterre au Top 16. Le "match des Principautés", une semaine plus tard, servirait juste à bien finir l'année, sans pression.


Clément Bigois


La feuille de match

À Panevezys, Cido Arena, Monaco bat Lietkabelis 88-64 (21-15, 21-18, 27-9, 19-22)

Lietkabelis : 22 tirs sur 56 (8 sur 28 à trois points), 12 LF sur 18, 24 rebonds, 13 passes, 4 interceptions, 13 balles perdues.

La marque : P.Valinskas 17, Normantas 11, Vinales 11, Poska 9, Venskus 7, Maldunas 5, Barnies 2, Lipkevicius 2, Masiulis et M.Valinskas. 


Monaco : 36 tirs sur 62 (4 sur 16 à trois points), 12 LF sur 15, 35 rebonds, 16 passes, 9 interceptions, 8 balles perdues.

La marque : Ndoye 14, Rebic 11, Knight 11, Willis 11, Inglis 11, Yeguete 10, O’Brien 8, Choupas 7, Lessort 5. 


Les déclas 


Zvezdan Mitrovic (coach de l'ASM) : « Face à un adversaire déjà éliminé, les garçons ont produit un match sérieux, en faisant de leur mieux après les 18 heures de voyage de la veille (entre Krasnodar et Panevezys). Nous nous sommes appliqués à placer le ballon à l’intérieur et à trouver de bonnes positions. On va attendre d’être officiellement 3e avant de parler de nos adversaires du Top 16 mais l’on sait déjà que ce sera de grosses affiches. Nous allons avoir quelques jours pour préparer le déplacement à Boulazac juste après Noël. C’est bien de rentrer à la maison avec une victoire dans les valises ».

Marcos Knight (arrière de l'ASM) : « On a réalisé un excellent 3e QT pour faire un écart. C’est grâce à une bonne défense qu’on a eu des paniers faciles. C’est une bonne performance mais on peut encore mieux jouer ».