Juste inoubliable

Juste inoubliable



L'AS Monaco n'oubliera jamais ce 21 février. Dans une Disney Arena archi-comble,  la Roca Team a battu Chalon (99-74) en finale de la Leaders Cup, décrochant le premier titre en Pro A de son histoire. C'est aussi la première fois qu'un promu s'impose en Leaders Cup ou dans l'ex-Semaine des As.
L'exploit est considérable.
A Disney, l'ASM a tout fait. Battre Nanterre, battre Strasbourg, battre Chalon, et s'imposer comme l'équipe la plus séduisante du championnat de France, capable de scorer, de défendre, de courir, de faire vivre la balle, d'enchainer les actions spectaculaires comme de contrarier les plans adverses. Tour à tour, les individualités monégasques ont fait la différence. En finale, Jamal Shuler (31 pts), 6 rebonds, 7 fautes provoquées, était juste inarrêtable. Sergey Dyadechko, le président de l'ASM Basket, présent sur le bord du terrain à la Disney Arena, avait rêvé de voir la Roca Team disputer la Leaders Cup,. Son équipe a fait encore mieux, sautant les obstacles, renversant tous les pronostics, avec un coeur énorme, pour soulever le trophée. Au pays des légendes, l'ASM s'est offert un moment de bravoure.
Et Zvezdan Mitrovic, le coach de cette escouade rouge et blanche, a encore démontré une maîtrise et une science tactique de très haut niveau. Chapeau, les Roca Boys !

Le tournant

Dans le QT1, Jérémy Hazell (Chalon) est en fusion à trois points. L'Elan fait la course en tête et mène 33-21 au début du QT2. C'est alors qu'Adrian Uter écope de sa 3e faute. Zvezdan Mitrovic choisit alors de laisser son pivot jamaïcain sur le parquet, tout en passant en défense de zone. Une option décisive. Uter marque dans la foulée, Shuler débute son festival, l'Elan perd son rythme, Cel et Gladyr rentrent dans la danse. Il faut un nouveau numéro exceptionnel de Hazell (trois T3 d'affilée) pour que l'Elan garde la tête à la pause. Mais l'ASM est bien revenu dans le match. Et si l'adresse lointaine est une denrée périssable, le collectif monégasque, lui, était  bien le plus fort. Car c'est avec les premières rotations du banc que l'ASM a contré le début de match flamboyant de l'Elan, alors que Chalon a coincé face à la super défense de la Roca Team quand il a fallu trouver des solutions pour relayer le 5 de départ.

La vérité par les stats

8 interceptions pour l'ASM, zero pour Chalon. Du coeur à l'ouvrage, les Roca Boys !

Le héros

Jamal Shuler (31 pts en finale) est élu MVP de la Leaders Cup. Un trophée parfaitement mérité pour notre fabuleux Jamal Shooteur ! Forcément, c'est tout le collectif monégasque qui mérite une médaille d'or.

Ils ont dit

Sergey Dyadechko (président de l'ASM Basket) : « Tout cela me fait penser à un conte de fées. Je ne parle pas seulement des 3 derniers jours mais des trois dernières années. Je n'ai pas de mots pour décrire mon sentiment.  Je tiens à remercier le Prince et la Principauté pour tout leur soutien, tous les fans et l'ensemble du club. Ce trophée est le résultat d'un gros travail. Je suis vraiment fier pour Monaco".

Zvezdan Mitrovic : « C’est un grand résultat. En deuxième mi-temps, nous avons très bien défendu. Pas grand-monde nous attendait à ce niveau. Maintenant, il faudra confirmer"

Jamal Shuler : « On a encore deux trophées à aller chercher, la Coupe de France et le championnat. Avec des objectifs comme ça, on a encore du travail à réaliser. C’est notre première année tous ensemble mais c’est une grosse performance pour l’organisation, les coaches qui ont très bien préparé ce tournoi. Ce soir, on est resté agressif, c’est la 4e fois qu’on jouait Chalon cette année et on savait qu’ils étaient capables de marquer beaucoup de points donc même en première mi-temps, quand ils ont marqué tous ces paniers difficiles, on est restés concentrés, agressifs. On a beaucoup de confiance en nous même si c’est notre première saison en Pro A. On a des joueurs français et étrangers expérimentés mais c’était important pour nous d’avoir cette attitude d’outsiders pour gagner ce trophée. »

Jean-Denys Choulet (entraineur Chalon-sur-Saône) : « Je crois que ce soir il y a eu une première mi-temps spectaculaire mais qui n’est pas bonne parce qu’on a demandé aux joueurs d’être très présents, durs sur l’homme et ils ne l’ont pas été. Il y a eu un peu de laxisme et je ne suis pas d’accord avec ça. En deuxième mi-temps, il n’y a pas eu de match, ils nous ont atomisés dans l’envie, l’intensité. Peut-être qu’on est fatigué mais je refuse cette excuse".

La fiche technique


Monaco – Châlons-sur-Saône 99-74 (48-52).
Disneyland Paris. Arbitres : Eddie Viator, Joseph Bissang et David Mortz. 5 000 spectateurs environ.
Score par quart temps : 21-29, 27-23, 28-15, 23-7.

Monaco. 37/63 aux tirs, dont 12/28 à 3 pts ; 13/18 aux lf ; 8 rebonds offensifs, 28 rebonds défensifs ; 11 ballons perdus, 8 interceptions ; 4 contres ; 19 fautes personnelles.
Les marqueurs : Shuler 31, Cel 12, Cooper 8, Uter 7, Kanté 3, Akpomedah, Gladyr 6, Mitchell 6, Ouattara 13, Aka 4, Sy 9. Entraîneur : Zvezdan Mitrovic.

Chalon. 26/62 aux tirs, dont 12/26 à 3 pts ; 10/14 aux lf ; 11 rebonds offensifs, 16 rebonds défensifs ; 13 ballons perdus, 0 interception ; 2 contres ; 18 fautes personnelles.
Les marqueurs : Kalinoski 5, Hazell 18, Michineau 6, Bouteille 8, Gradit, Lessort, Evtimov 3, Roberson 19, Booker 15, Brownlee. Entraîneur : Jean-Denys Choulet.