A Châlons, l'ASM s'impose avec talent et caractère

A Châlons, l'ASM s'impose avec talent et caractère



Norris Cole, étincelant à la mène (22 pts, 8 passes décisives, 2 interceptions, 0 balle perdue) n’est pas passé loin du double-double sur le parquet de Châlons, de même que Will Yeguete (19 pts, 9 rebonds), présent dans tous les bons coups dans la peinture.

Cole et Yeguete, venus du banc, ont donc frappé fort dans la Marne, mais c’est bien toute la Roca Team qui a mérité cette sixième victoire d’affilée.
Dee Bost (13 pts, 5 passes) et Yak Ouattara (4/5 à 3-ps) étaient bien chauds aussi, l’ASM atteignant la barre des 100 pts pour la première fois à l’extérieur cette saison.

Face à une séduisante équipe du CCRB, la Roca Team a continué sa marche en avant, faisant étalage cette fois-ci d’une belle panoplie offensive.

Anthony Clemmons à 3-pts, gros rebond d’Eric Buckner : la Roca Team débutait dans le bon tempo face au CCRB. Paul Lacombe enchaînait par un gros contre sur Maille, tandis que Kim Tillie s’employait au rebond offensif.

Dommage que l’ASM, à ce instant, ne parvenait pas à conclure à l’intérieur (10-3). Sasa  Obradovic faisait rentrer Landing Sané et Will Yeguete. L'adresse fuyait quelque peu l’ASM, le CCRB en profitant pour grignoter son retard, avec un dunk de Yannis Morin (10-7).

Mais Norris Cole trouvait alors l’ouverture, de son lay-up main gauche… Will Yeguete apportait son énergie et ses bons appuis près du cercle (14-7). Le break était réalisé sur un T3 de Yak Ouattara très bien décalé par Norris Cole (21-11).

Will Yeguete continuait son travail de sape, bien servi à l’intérieur par Clemmons (29-21, 13e). Le CCRB se montrait agressif à l’attaque du cercle et se rapprochait aux lancers. Cependant, Norris Cole ressortait sa spéciale main gauche et la Roca Team défendait bien à l’intérieur.

Le CCRB éprouvait toutes les peines à arrêter un Will Yeguete déchaîné.

Hormis des lancers laissés au passage (3/7 à la pause), le numéro 15 de l’ASM était parfait  Noris Cole perçait encore la défense du CCRB, pour s’envoler sur sa main droite cette fois.

Nic Moore avait la main chaude à 3-pts, mais Norris Cole sanctionnait l’espace accordé à mi-distance (40-37). Kim Tillie gobait encore un rebond offensif, une deuxième chance pour l’ASM qui scorait à 3-pts (Dee Bost). Et + 4 au tableau à la pause (43-39).

Quel retour de vestiaire ! Dee Bost recommençait par un T3 mais le CCRB prenait feu à 3-pts avec Begarin. Yannis Morin égalisait dessous. L’ancien Manceau se montrait hyper actif dans la peinture, un mano à mano de haute intensité avec Will Yeguete.

A la distribution, Norris Cole voyait juste, avec classe et maîtrise. Il servait Yeguete et décalait Yak Ouattara à 3 pts. Au meilleur moment, pour contrer l’euphorie du CCRB, Yak Ouattara signait une rafale à 3-pts (3 d'affilée!), dont deux sur des services de Dee Bost.

La Roca Team donnait le change, mais Archie à 3-pts et Passave-Ducteil dessous relançaient à nouveau le CCRB qui trouvait les positions pour s’offrir un premier léger break (61-66).

Le moment choisi par l’ASM pour montrer un gros caractère. Yak Ouattara défendait le plomb et arrachait un rebond important, avant d’être servi par Norris Cole sur jeu rapide. Monaco reprenait les devants, mais Nic Moore égalisait encore (69-69, 30e).

A la mène, Norris Cole continuait de faire étalage de son brio, mettant Paul Lacombe et Will Yeguete dans les meilleures dispositions. La Roca Team se montrait très efficace en attaque, imprimant un gros rythme, et le CCRB finissait pas céder.
Dee Bost décalait Landing Sané qui enclenchait un T3 assassin (81-73). L’ambiance descendait de plusieurs crans au Palais des sports… Eric Buckner revenait en jeu et s’arrachait au rebond offensif. Landing Sané balançait un autre bombe de loin (94-80, 38e). L’affaire était entendue. Le petit shoot symbolique des 100 points revenait à l’auteur du premier panier de la rencontre, Anthony Clemmons.


Ils ont dit


Sasa Obradovic (entraîneur de l'ASM) : « Châlons-Reims est capable de surprendre n’importe qui. Elle a joué un match compliqué lundi à Villeurbanne, nous avons mis la bonne énergie pour faire la différence dans le dernier quart-temps. C’est une victoire importante car nous sommes dans la bonne direction. »

Cédric Heitz (entraîneur du CCRB) : « On a fait notre match et ce n'est pas anodin face Monaco. On a rivalisé au rebond, on s'est bien battu, tout cela est positif. »


La fiche technique :

A Châlons-en-Champagne, AS Monaco bat CCRB 100-89 (22-14, 21-25, 26-30, 31-20).
 
1 966 spectateurs.


Châlons-Reims : 28 tirs sur 59 tirs (10 sur 20 à 3-pts), 23 lf  sur 32, 44 rebonds (Schilb, 7), 16 passes décisives, 12 balles perdues, 0 interception.

La marque :  Moore 17,  Morin 15, Baron 10, Begarin 9, Passave-Ducteil 9, Schilb 8, Maille 8,  Fakuadé 7, Archie 6.

Monaco : 35 tirs sur 73 tirs (10 sur 24 à 3-pts), 20 lf sur 26, 34 rebonds (Yeguete 9), 19 passes décisives (Cole 8, Bost 5), 3 balles perdues, 6 interceptions.

La marque : Cole 22, Yeguete 19, Ouattara 16, Bost 13, Clemmons 11, Sané 9, Tillie 5, Buckner 3, Lacombe 2.