Epilogue : le titre de champion se joue dans la fournaise de l'Astroballe

Epilogue : le titre de champion se joue dans la fournaise de l'Astroballe



Le thermomètre devrait dépasser les 32 degrés sur le parquet de l'Astroballe ce mardi soir (coup d'envoi à 20h45). L'Epilogue tant attendu des finales de Jeep Elite entre l'ASVEL et la Roca Team va se disputer dans des conditions difficiles. La canicule s'est installée sur Lyon et la salle de l'ASVEL n'étant pas équipée de la Clim, les organismes seront mis à rude contribution.

C'est donc dans ces conditions extrêmes que la Roca Team va disputer l'un des matches les plus marquants de son histoire. Le titre de champion de France est à 40 minutes, voire plus en cas de prolongation. Pour en arriver là, les joueurs de Sasa Obradovic ont été exemplaires de détermination, de talent, d'abnégation collective. La Roca Team a fait honneur au Rocher, au maillot, à tous ses supporters, qui seront encore nombreux ce soir à l'Astroballe, et au basket français, qui se voit offrir une finale de toute beauté. Mais la Roca Team en veut plus. Elle a mérité ce game 5 de haute lutte, et elle veut ce titre.

Dans la fournaise de l'Astroballe, face à une ASVEL revancharde, la Roca Team va tenter de mettre la pression et déployer ce basket qui lui va si bien. Ce basket total qui fait vivre la balle et donne le tournis à ses adversaires. Les Roca Boys veulent tout donner. Quoi qu'il arrive, ils sont aimés et admirés par tout un peuple rouge et blanc. Il reste un match à gagner.

Tout est possible. C'est tout Monaco qui y croit dur comme fer. 


Les déclas d'avant-match


Sasa Obradovic (entraîneur de l'ASM) : " Le rebond, la défense, seront encore les clés.  Les gars ont fait un grand travail pour en arriver là. Perdre dans la salle de Villeurbanne ne serait pas un désastre pour nous. La pression est sur l'ASVEL. Villeurbanne a un vrai avantage du terrain. Il faudra être très intelligent pour gagner. Ne pas céder au rebond comme lors des matches 1 et 2. La chaleur dans la salle peut être un gros problème pour les deux équipes, cela peut s'avérer inhumain pour les joueurs. Je suis presque certain que l'ASVEL va jouer très dur, à la limite des fautes. La façon dont les arbitres vont sanctionner les deux équipes et assurer l'équilibre sera un point important pour que nous ayons une chance ".

Zvezdan Mitrovic (entraîneur de l'ASVEL) : " Pour le basket français, une 5e match ente les deux meilleures équipes c'est le meilleur cadeau possible. On mérite le titre et Monaco aussi. La chaleur ? Ce n'est pas des conditions faciles pour les deux équipes. On a complètement dominé les deux premiers matches, Monaco a complètement dominé les deux autres. Un game 5 est toujours indécis. Principalement, on doit perdre moins de ballons ".

Amara Sy (intérieur de l'ASM) : " La chaleur est un problème. Même moi qui n'ait pas beaucoup joué, je ne me sentais pas très bien lors des 2 premières manches.  Eric Buckner a fait un malaise à la fin du match 2. C'est problématique, pour le spectacle, la condition des joueurs; On n'a pas le choix. Il faut se mettre dans de bonnes conditions mentales et s'hydrater trois fois de plus. On a fait le travail, si on gagne ici ce sera un exploit. Villeurbanne est favori dans sa salle mais tout est possible. On est restés soudés malgré les mauvais résultats en début de saison. Dee Bost et le nouveau coach nous ont  fait énormément de bien et je salue mes coéquipiers qui ont su rester positifs malgré les moments difficiles qu'ils ont traversés ".

Charles Kahudi (ailier de l'ASVEL) : " Il ne faut pas stresser, penser à la méthode avant la résultat. Monaco a mis une grosse pression sur nos meneurs. On a un plan pour contrecarrer cela. La saison ne serait pas réussie si on n'est pas champions ".